Apple : Siri n'écoute plus vos conversations... pour le moment
Technologie

Apple : Siri n’écoute plus vos conversations… pour le moment

Apple agit afin de garder sa position de leader en matière de vie privée et souhaite donner le choix à ses utilisateurs.

Fin juillet, nous vous expliquions que certains sous-traitants d’Apple étaient en mesure d’écouter une partie infime des requêtes Siri afin d’améliorer le fonctionnement de son assistant. Une annonce surprenante pour Apple qui se veut grand défenseur de la vie privée, mais qui a omis de prévenir les utilisateurs de ce détail. En réaction, la firme de Tim Cooks vient d’annoncer avoir suspendu « le programme d’évaluation de Siri à l’échelle mondiale », comme le rapporte TechCrunch.

Apple veut garder sa position de leader dans la « sécurité »

Apple a déclaré ce vendredi « nous nous engageons à offrir une expérience Siri exceptionnelle tout en protégeant la vie privée des utilisateurs. » « Pendant que nous procédons à un examen approfondi, nous suspendons l’évaluation de Siri à l’échelle mondiale. De plus, dans le cadre d’une future mise à jour du logiciel, les utilisateurs auront la possibilité de choisir de participer ou non à l’évaluation. »

L’objectif de l’enquête étant de déterminer si l’assistant d’Apple entend correctement les requêtes ou bien si elles sont invoquées par erreur. Apple a également confirmé que moins d’1% des requêtes quotidiennes étaient sélectionnées. Même si ces dernières sont anonymes, certaines informations confidentielles peuvent aisément permettre d’identifier un utilisateur.
Le programme est pour le moment interrompu, mais reprendra probablement « dans de bonnes conditions » à l’avenir. En tout cas en prévenant explicitement les utilisateurs. Une bonne initiative pour la firme qui se veut garante de la vie privée de ses clients et qui n’hésite pas à l’afficher.

Tous les acteurs prennent des initiatives

Amazon et Google sont également concernés par l’écoute d’enregistrements par des tiers avec Alexa et Google Assistant. Amazon a récemment décidé de donner plus de libertés aux utilisateurs en précisant clairement que certaines requêtes étaient écoutées et qu’ils peuvent désactiver cette fonctionnalité. Google de son côté mène une enquête et a stoppé les écoutes pour une période de trois mois, pour les utilisateurs en Europe.

Send this to a friend