Ces derniers jours, YouTube est vivement critiqué pour sa prise de position difficilement compréhensible. Steven Crowder est un youtubeur avec une communauté frôlant les 4 millions d’abonnés. Ce dernier prend un malin plaisir à insulter, et à ridiculiser Carlos Maza, un journaliste américain. Le youtubeur a été très loin en créant des t-shirts avec des inscriptions homophobes où l’on aperçoit clairement la tête de M. Maza.

La communauté LGBT, mais pas seulement, s’indigne de la passivité de YouTube. La plateforme aurait déclaré : « nos équipes ont passé les derniers jours à examiner en profondeur les vidéos qui nous ont été signalées, et bien que nous ayons trouvé un langage clairement blessant, les vidéos affichées ne violent pas nos politiques ». Devant cette indifférence la colère des internautes a explosé.

Finalement, YouTube a décidé de calmer la situation en publiant un communiqué bien plus détaillé. Par la même occasion, Google déclare que les vidéos du youtubeur qui ont été signalées seront démonétisées. Dans cet article Chris Dale, responsable de la communication chez YouTube, est très transparent sur la manière dont YouTube traite les vidéos. Cependant, si M. Dale essaye d’expliquer comment la plateforme devrait remédier à ces comportements, il n’évoque rien de concret dans ses lignes.

« Au cours des prochains mois, nous examinerons de près nos politiques en matière de harcèlement dans le but de les mettre à jour – tout comme nous l’avons fait au fil des ans – en consultation avec des experts, des créateurs, des journalistes et ceux qui ont eux-mêmes été victimes de harcèlement. Nous sommes déterminés à faire évoluer nos politiques et à continuer de faire en sorte que nos créateurs et nous-mêmes respections des normes plus élevées. »