L’objectif de la marque ? Mettre en lumière les créateurs de contenus et leur faire bénéficier d’une audience potentielle des 180 millions d’utilisateurs abonnés à Spotify. Le podcast est très à la mode, une grande partie des médias s’y mettent sérieusement et certaines marques commencent à s’y intéresser de près. Visiblement, Spotify l’a bien compris.

Déjà, il y a quelques mois, la marque suédoise semblait s’intéresser aux podcasts. Elle lançait en janvier Spotlight : un nouveau format hybride qui mêle des éléments visuels comme des photos ou des vidéos avec des podcasts. Tout est une question de diffusion selon les suédois. Créer le meilleur podcast au monde, mais ne pas pouvoir le diffuser correctement pourrait restreindre considérablement sa portée, c’est le constat duquel est parti Spotify.

La marque veut permettre à tout le monde d’élargir son audience et de faire rayonner son talent de créateur. Un porte-parole annonce que “grâce à cette nouvelle plateforme dédiée aux podcasts, les podcasteurs pourront mettre leur émission à la disposition des utilisateurs de Spotify en nous fournissant le flux RSS du contenu. Ils pourront considérablement améliorer leurs audiences et consulter des statistiques quotidiennes sur les personnes qui les écoutent, d’où elles écoutent, etc.

Très souvent novateur, Spotify annonçait il y a quelques jours tester sur une petite partie de ses utilisateurs l’ajout de chansons susceptibles de leur plaire dans certaines playlists officielles. Objectif : éviter que les utilisateurs ne se lassent. La nouvelle fonctionnalité liée aux podcasts est actuellement en version bêta, ce qui signifie que tout le monde ne peut pas y accéder pour le moment. Il reste certainement quelques ajustages à réaliser. Dès sa sortie, tous les utilisateurs de Spotify pourront s’y inscrire et en profiter.