La mise à jour de Slack permet aux employeurs de consulter vos messages privés sans votre consentement !
ApplicationTechnologie

La mise à jour de Slack permet aux employeurs de consulter vos messages privés sans votre consentement !

Terminé les ragots avec les collègues sur Slack !

Le RGPD approche à grands pas ! La réglementation entrera en vigueur fin mai et de nombreuses entreprises comme Facebook par exemple, tentent de s’y conformer afin d’éviter les amendes administratives pouvant atteindre 20 000 000 EUR.

À deux mois de la « deadline » et alors que Facebook est citée partout pour avoir mal géré les données de plus de 50 millions de personnes, Slack a décidé de faire une mise à jour de sa politique de confidentialité, qui ne va pas plaire à tout le monde. Je suppose que dans votre entreprise, vous êtes nombreux à utiliser Slack pour parler boulot dans des channels types #projets, mais que certains l’utilisent aussi pour parler à ce voisin de l’open space placé un peu trop loin et à qui vous racontez votre vie. Et bien méfiez vous, car grâce à cette mise à jour, votre employeur peut exporter toutes les données partagées dans Slack, y compris les conversations privées et ça SANS votre consentement. Bien que cela ne semble pas être conforme au RGPD, Slack a le droit ! Les clients de Slack Plus et Entreprise Grid vont disposer d’un outil en libre-service pour réaliser ces exports. Il ne s’agit pas d’une nouveauté, mais auparavant, les employés actifs étaient avertis quand la fonctionnalité était activée.

Pour vérifier si vos conversations privées vont pouvoir être lues par votre employeur, rendez-vous ici https://nomdevotreteam.slack.com/account/team (en remplaçant le « nomdevotreteam » par le nom de votre équipe et rendez-vous jusqu’en bas de la page pour découvrir quel plan est utilisé par votre entreprise. Et quand bien même votre entreprise utilise une version gratuite de Slack, rien n’empêche votre employeur de demander un accès à l’outil d’exportation de données, en fournissant une procédure légale valide, le consentement des membres ou bien un droit en vertu des lois applicables.

Sachez également que vous pouvez supprimer l’historique de vos conversations privées au-delà d’un jour, ce qui laisse un peu plus de 24 heures à votre entreprise pour consulter vos messages.. Alors petit conseil : évitez de parler de vos collègues ou de vos patrons sur Slack et préférez WhatsApp ou Telegram !

Source.

Send this to a friend