Netflix pourrait finalement ajouter le mode hors-ligne d'ici la fin de l'année.
Technologie

Netflix pourrait finalement ajouter le mode hors-ligne d’ici la fin de l’année.

La vie de Netflix est à elle même une série. Annoncé comme en difficulté et même proche d’être racheté, il semblerait que la firme reprenne du poil de la bête et que comme dans tout bon feuilleton elle nous offre un nouveau rebondissement.

Après maintes tergiversations et affirmations (trop rapides ?) du distributeur de vidéo, le mode hors-ligne serait en passe d’être une option de plus en plus envisageable. D’après Dan Taitz CEO de la société de vidéo mobile Penthera, Netflix travaillerait activement à la mise en place d’un dispositif hors-ligne. C’est qu’il a déclaré au site LightReading. Une ouverture soudaine des chakras ou une décision intéressée ?

Il y’a deux ans, quand on lui demandait si la possibilité de lecture en cache était une possibilité, le patron de Netflix, Reed Hastings, assurait avec véhémence que cela ne se ferait jamais. Mais le monde va vite et les stratégies encore plus. Cette ouverture d’esprit va pour sur ravir les gros consommateurs de séries mais ce n’est pas pour nos beaux yeux qu’ils le font, enfin si, mais ceux des pays de l’hémisphère Sud. Comme nous l’avons évoqué dans un article précédent, notre dealer de série compte élargir son trafic a 130 nouveaux pays, des pays où parfois la qualité des réseaux de télécommunication (notamment la Wi-Fi et la 4G) laisse à désirer. S’adapter pour survivre. Avoir un mode hors-connexion serait un formidable moyen de contourner les contraintes de certains pays et de faire consommer du Netflix à un colombien ou à un burundais et de permettre à un Britannique de regarder ces séries dans l’avion. Tout le monde il est bien, tout le monde il est content, surtout Netflix.

Pour des raisons de droits d’auteurs le contenu hors-ligne ne sera surement disponible que sur le contenu « Originals », tant mieux c’est celui qui marche le mieux.

Ce changement lutterait aussi contre le piratage, puisqu’il donnerait une raison de moins de télécharger illégalement car les contenus seraient disponibles n’importe où et n’importe quand.

Netflix a changé son fusil d’épaule mais à surtout changé de cible.

Frank Underwood aime ça !

Send this to a friend