Cela sonne de plus en plus comme une fatalité, tôt ou tard (et dans leur cas le plus tôt serait le mieux) Netflix va être racheté, par qui ? pourquoi ? C’est ce que nous allons essayer de vous expliquer.

Dans le game plusieurs protagonistes font figure de favoris crédibles et ce sont loin d’être des petits joueurs, Disney, Amazon et Apple, rien que ça ! Autant vous dire que mettre la main à la poche pour s’offrir le “petit” Netflix ne relèverait pas de la folie acheteuse, Disney c’est 3 fois Netflix en capitalisation boursière, Amazon c’est 8 et Apple c’est 12. Un casting 3 étoiles qui ne laisse que peu de chance à Netflix, au moins  garderont-ils leurs noms et figureront au générique…
Mais vous me direz “ouais mais attend tout le monde utilise Netflix  et de plus en plus, ils  n’ont besoin de personne” sauf que pour Netflix & chiller tranquillement leurs abonnements massifs qui sont leur force et leur faiblesse ne sont pas suffisants. Je m’explique : aussi nombreux soient-ils, leur base d’abonnés reste somme toute très volatile car le business model du service repose uniquement sur du contenu ,qui, de surcroît peut être trouvé ailleurs. Zéro diversification. Trop fragile pour être rentable et survivre à long terme quand on veut jouer dans la cour des grands, ce qui condamne la marque à une course au client effrénée, garder ceux qu’elle a déjà, tout en maintenant ses prix compétitifs et tout cela dans un environnement hyper concurrentiel. De plus la croissance du dealer de séries commence à montrer des signes d’essoufflement aux USA et en Europe, not cool.

Pour relever le défi, Netflix sort son format “Originals”, un contenu premium qu’il développe uniquement pour ses abonnés, “House of card” en serait la figure de proue, mais une fois que nous aurions allègrement poncé la série qu’est-ce qui nous empêcherait de passer à une autre plateforme ? Le tonneau des Danaïdes vous connaissez ? C’est cette histoire antique d’un châtiment qui consiste à remplir sans  fin un tonneau troué, et bien Netflix c’est tout pareil ! Remplir sans cesse de nouveaux films et séries sa plateforme, voilà à quoi est destiné la firme, assouvir notre appétit de plus en plus vorace. Le chef du contenu, Ted Sarandos a annoncé que 50% du contenu serait du “Originals” dans les 2 prochaines années, il n’en fallait pas moins.

Mais nourrir la bête à un coût (de plus en plus cher), et c’est là que les têtes d’affiche rentrent en jeux ! Pour des Apple, Amazon, Disney ou d’autres ce modèle est viable à long terme, d’autant plus que dans ce domaine certains comme Disney s’y connaissent déjà, ça fait déjà un petit moment qu’ils font du biff avec des plateformes de contenu, films et télévision (ESPN ou Studio Maker), dans l’écosystème Disney, Netflix aurait un sens. Disney peu absorber les pressions financières  vitales de Netflix d’une manière que eux même ne pourront jamais.

Deuxième acteur potentiel et encore plus vraisemblable, Apple. La marque à la pomme recherche désespérément son produit “Netflix Killer”, mais Hollywood entrave ses velléités jusqu’à ce jour. Racheter Netflix serait donc la meilleure solution ! D’autant qu’ils sont coutumiers du fait, rappelez-vous quand Apple essayait de se lancer dans le streaming musical et que cela à échoué, ils ont racheté Beats pour 3 milliards de dollars et l’on renommé Apple Music, normal. Pourquoi s’embêter à faire cela quand on peut simplement acheter ? Vraiment, quelle idée ! Bon c’est sur que pour Netflix ça sera plus cher mais bon. Pour Apple le contenu est essentiellement un cheval de Troie (encore une histoire antique) utilisé pour nous faire consommer son matos à forte marge (iPhones, iMac, iPads et Apple TV ici en l’occurrence), tant que nous consommerions de l’univers Apple, Netflix vivrait en sommes.

Amazon pourrait lui aussi se positionner même s’ils disposent déjà d’un service concurrent avec Amazon Prime Video, Netflix pourrait être une constellation de plus dans son ciel ultra commercial qui nous baladerait entre shopping et streaming, streaming et shopping, le 7ème ciel pour eux quoi !

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui ou demain, les réalités du marché et son environnement rendent le fait déjà établi, Netflix sera racheté.

Source.