Microsoft Teams, Google Workplace et Slack ont-ils du souci à se faire ? À l’occasion de son événement annuel Zoomtopia, le 8 novembre, Zoom a annoncé de nouvelles fonctionnalités pour sa plateforme. Après avoir capitalisé sur son succès fulgurant lié aux divers confinements à travers le monde, l’entreprise cherche depuis deux ans à s’imposer comme un incontournable destiné au travail hybride.

Zoom veut proposer un panel complet de services professionnels

En ajoutant l’outil de messagerie Teams Chat, le « Whiteboard », un tableau virtuel de travail collaboratif, en plus de ses services de visioconférence, Zoom montrait son ambition d’aller chercher les leaders du secteur sur leurs platebandes. En proposant un service Mail et un calendrier, intégré à l’interface unifié Zoom One, le service continue dans cette voie.

Avec ces deux services, Zoom a conscience qu’il aurait peut-être des difficultés à défaire ses utilisateurs de leurs messageries Gmail ou Outlook habituels. Elles sont donc intégrées à son interface pour éviter la « taxe de basculement », c’est-à-dire la difficulté de passer d’un service à l’autre.

Avec ses adresses @zmail.com, Zoom a un public précis en tête, « Les services Zoom Mail et Calendar (bêta) s'adressent aux petites et moyennes entreprises qui accordent une importance particulière à la confidentialité des e-mails ». Selon l’analyse de The Verge, la société cherche à attirer les structures n’ayant pas les équipes pour assumer elle-même un service interne. Il sera possible d’y avoir accès les abonnements classiques Zoom One Pro, sans surcoût.

image page mail de zoom

Le service mail. Image : Zoom

Les mails proposent un chiffrement de bout en bout avec diverses fonctionnalités comme la possibilité d’envoyer des mails externes temporaires et des liens à accès restreint. Le calendrier proposera de rejoindre une réunion vidéo en sachant déjà qui y est présent ou de télécharger les réunions enregistrées encore en cours de chargement. Comme les autres plateformes de travail hybride, Zoom cherche à maintenir le plus longtemps possible ses utilisateurs au sein de son environnement.

Un espace de coworking virtuel à venir

Zoomtopia a également été l’occasion de nouvelles annonces. Outre les améliorations de services existants, Zoom a présenté Spots. Il s’agit d’un « espace de coworking virtuel » où les équipes d’une entreprise pourront échanger de façon plus informelle, sans forcément avoir à planifier une réunion. Zoom Virtual Agent, est, de son côté, un chatbot pour assister la gestion des demandes clients. Ces deux services sont attendus pour 2023.

Plus anecdotique, plus « fun », Zoom a également dévoilé deux partenariats de prestiges. Le premier avec Tesla permettra de tenir un appel vidéo dans son véhicule. Le second, avec AMC Theaters, l’une des plus grandes chaînes de cinéma des États-Unis, permettra de projeter des visioconférences sur grand écran, pour séduire les professionnels lors de vastes séminaires, rencontre etc.