D'après le South China Morning Post, Amazon est sur le point d'ouvrir un entrepôt dans l'Est de la Chine, à Ningbo, dans l'objectif de réduire les délais d'expédition de quatre à cinq jours à travers le pays.

En Chine, un immense centre d'expédition à Ningbo

Cet entrepôt va être pensé comme un immense centre d'expédition dans la province chinoise du Zhejiang. Son objectif est clair : accélérer les livraisons de marchandises étrangères. Avec ce nouveau projet, Amazon montre sa confiance dans la croissance chinoise, malgré une économie affaiblie depuis la pandémie. L'entrepôt devrait ouvrir en 2023 pour permettre aux consommateurs chinois d'acheter des produits sur les plateformes au Royaume-Uni et en Allemagne.

Cette annonce a été réalisée à l'occasion de la China International Import Expo à Shanghai, un événement annuel organisé et promu par le gouvernement chinois pour séduire les investisseurs.
L'entrepôt, qui sera réglementé par les douanes locales, permettra aux marchands étrangers d'expédier leurs marchandises à Ningbo, où elles pourront être stockées à l'avance. La nouvelle installation devrait permettre de réduire de quatre à cinq jours les délais de livraison pour les clients d'Amazon, selon un communiqué de presse officiel de la société.

Dans un avenir proche, Amazon souhaite également que cet entrepôt soit en mesure de stocker des marchandises en provenance des sites américains et japonais d'Amazon. Les catégories de produits seront également élargies, avec notamment des aliments pour animaux. Selon Li Yanchuan, responsable d'Amazon China Global Store et Prime, « avec cette nouvelle initiative, le groupe cherche à fusionner les avantages des achats en ligne et du commerce électronique transfrontalier, pour optimiser l'expérience d'achat à l'étranger ».

Dans le pays, le commerce électronique transfrontalier a été multiplié par dix au cours des cinq dernières années, selon les données des douanes. Les importations et les exportations ont augmenté de 18,6 % en 2021 pour atteindre les 260 milliards d'euros. Amazon a fermé sa place de marché chinoise en 2019 dans un contexte de concurrence féroce, mais a recentré ses efforts sur l'importation de biens étrangers. Le nombre de vendeurs chinois présents sur la plateforme mondiale d'Amazon a été multiplié par 40 au cours des quatre dernières années.