Le 9 août 2022, la banque centrale australienne, la Reserve Bank of Australia (RBA), a annoncé qu'elle allait lancer un programme de recherche afin que l'Australie puisse proposer une monnaie numérique de banque centrale (MNBC). L'un des objectifs du programme est de trouver des applications ou des situations justifiant la création d'une MNBC.

Un programme de recherche australien pour identifier tous les cas d'usages d'une MNBC

En collaboration avec le Digitfal Finance Cooperative Research Center (DFCRC), un institut spécialisé dans les technologies numériques pour les activités financières, la RBA va mener un projet de recherche afin d'explorer les potentiels cas d'utilisation d'une monnaie numérique de banque centrale en Australie.

Comme elle l'explique dans son communiqué, les différents chercheurs tenteront de trouver « des cas d'usages et des modèles commerciaux innovants qui pourraient soutenir et justifier la création d'une MNBC ». En parallèle, ils réfléchiront « aux aspects technologiques, juridiques et législatifs qui peuvent être associés à la création et à l'usage d'une MNBC ».

La DFCRC et la RBA ne vont pas hésiter à faire appel à d'autres entités pour parvenir à leurs fins. Ainsi, tout organisme intéressé par le projet aura la possibilité de suggérer des cas d'usages « prouvant qu'une monnaie numérique de banque centrale pourrait être utilisée pour fournir des services de paiement et de règlement innovants et à forte valeur ajoutée tant aux particuliers qu'aux entreprises ».

Tester tous les cas d'usages d'une MNBC afin de justifier sa mise en place (ou non)

Après identification de ces cas d'usages, le programme évoluera vers une phase de test où l'ensemble de ces situations pourront être expérimentées. Tout cela devrait durer un an et à la fin du projet, un rapport sera présenté et permettra d'affirmer si oui ou non, il est judicieux pour l'Australie de proposer une monnaie numérique de banque centrale.

Cette approche pour tester la MNBC est plutôt innovante par rapport à ce que l'on peut retrouver dans les autres pays. En Inde, la roupie numérique est vue par le pays comme un outil permettant de gérer les risques que peuvent causer les cryptomonnaies. Au Royaume-Uni, les spécialistes se penchent en priorité sur sa conception en tant que telle, plus que sur les aspects législatifs ou les cas d'usages qui gravitent autour de la MNBC. Enfin, en Chine, le yuan numérique est déjà présent : même s'il est utilisé par des centaines de millions de Chinois, aucun cas d'usage concret ne s'est démarqué même si les géants technologiques du pays n'hésitent pas à l'utiliser.

Les monnaies numériques de banque centrale sont en plein essor : il y a quelques années, seule une poignée de pays envisageaient de mettre en place une telle solution de paiement. À l’heure actuelle, près d'une centaine de pays réfléchissent sérieusement à posséder leur propre MNBC et certains d'entre eux en ont déjà lancé une, comme c'est le cas au Nigéria.