Lors d’une réunion stratégique organisée par Sony le 18 mai et révélée par Reuters, le PGD, Kenichiro Yoshida, a souligné l’importance du métavers pour le futur de la marque. La firme nippone souhaite développer son offre de contenus pour les intégrer à des univers virtuels. Dans un premier temps, Sony veut s’ouvrir aux fonctionnalités « cross-plateform » pour ne pas se restreindre à la PlayStation et rater des opportunités.

Sony se repose trop sur son modèle de plateforme propriétaire avec la PlayStation

« Le métavers est à la fois un espace social et un espace en réseau où les jeux, la musique, les films et les animes se rejoignent », a déclaré Kenichiro Yoshida lors d’une réunion stratégique. Sony, dont les deux tiers des revenus proviennent de ses productions audiovisuelles, ambitionne de rendre son offre de contenus compatibles avec le métavers.

Dans la même catégorie

Le PDG mentionne Fortnite, le célèbre jeu d’Epic Games, disponible sur PlayStation, qui propose déjà cette vision voulue par Sony. Le jeu propose par exemple des concerts virtuels avec des artistes célèbres. Avec les très bonnes ventes de sa console PS4 et le succès de la PS5, Sony n’a plus à prouver la force de sa marque PlayStation.

Pourtant, comme l’explique Reuters, certains observateurs du marché pointent le risque que représente pour Sony le développement du « cross-platform », le fait de pouvoir jouer en ligne avec des personnes d’autres consoles, ordinateurs… Le modèle des plateformes propriétaires sur lequel s’appuie Sony avec la PS5 pourrait être amené à perdre de son influence.

Le nouveau casque de réalité virtuelle de Sony, le PSVR 2, arrivera à la fin de l'année. Image : Sony

Les jeux multiplateformes et la réalité virtuelle pour rentrer dans le métavers

En avril 2022, Sony avait investi un milliard de dollars dans Epic Games, rappelle L’Usine Digital. Le PDG d’Epic, Tim Sweeney avait d’ailleurs déclaré que « PlayStation a joué un rôle important dans la révolution du jeu vidéo social qui contribue à la croissance du métavers en tant que nouveau médium de divertissement ».

Les jeux services, expériences multijoueurs qui sont mises à jour pendant plusieurs années, sont au centre de la nouvelle stratégie de Sony. En février dernier, l’entreprise a racheté la société d’édition et de développement Bungie pour 3,6 milliards de dollars. Cette acquisition lui a permis de mettre la main sur la licence Destiny, un jeu en ligne très populaire, aussi disponible sur Xbox et PC.

« Nous pensons que cela va être un catalyseur pour améliorer les capacités de nos jeux services, cela représente un énorme pas en avant pour devenir multi-plateforme », avait expliqué Yoshida concernant ce rachat. Pour 2022, Sony a annoncé un investissement de 300 millions de dollars pour développer ses jeux et les rendre disponibles sur d’autres plateformes, notamment le PC.

La firme prévoit aussi de sortir son nouveau casque de réalité virtuelle, le PlayStation VR 2, d’ici la fin de l’année. Le casque sera compatible avec la PS5. Impossible de savoir pour le moment s'il pourra être utilisé avec un PC, ce qui le mettrait en concurrence avec les casques de Meta ou l’HTC Vive de Valve pour accéder à un métavers.