Le fabricant de puces chinois Semiconductor Manufacturing International Corporation (SMIC) a publié son dernier rapport financier le 12 mai. Les résultats sont positifs au premier trimestre 2022 avec une croissance de 67% du chiffre d'affaires par rapport à 2021, pour 1,84 milliard de dollars. Pourtant, Zhao Haijun, PDG de SMIC, a annoncé que les ventes de puces ont drastiquement diminué.

Les ventes de puces ont chuté « comme une pierre »

La société SMIC vend ses puces à de nombreux acteurs de la tech, principalement les fabricants de smartphones. Malheureusement, les ventes ont chuté « comme une pierre » a déclaré Zhao Haijun lors de la conférence d’annonce des résultats du premier trimestre rapporte The Register. Une nouvelle surprenante dans un contexte de pénurie de semi-conducteurs qui est partie pour durer.

Dans la même catégorie

Le patron de SMIC donne plusieurs explications à ce phénomène. Tout d’abord, les fabricants de smartphones ont annoncé qu’ils disposaient encore de 5 mois de stock de puces. Ils comptent d’abord épuiser leurs réserves avant de passer de nouvelles commandes. La demande pour les puces a aussi diminué chez les fabricants de PC et d’appareils électroniques, surtout en Chine.

D’après le PDG, la chute est plus importante en Chine, car les acteurs chinois ont stoppé leurs achats en réponse aux confinements stricts à travers le pays. La situation sanitaire a aussi entraîné la fermeture des fonderies de SMIC qui n’ont pas pu fonctionner à leur capacité de production maximale.

Si l’entreprise se retrouve dans cette situation paradoxale de baisse de la demande malgré la pénurie c’est grâce « à la planification et aux mesures mises en place par SMIC pour prévenir la pénurie. Durant les six précédents mois, la société a procédé à une optimisation anticipée dans la répartition de ses capacités et a mis en place plus de capacités de production  », détaille le dernier rapport financier.

SMIC se maintient grâce au marché international

Contrairement à ses concurrents qui se focalisent sur le marché chinois, dans une logique d'autosuffisance voulue par la Chine, SMIC à l’avantage de disposer d’une clientèle internationale. C’est ce qui lui permet de maintenir de bons résultats, notamment car les marchés américains et européens se sont  « rétablis rapidement » d’après Zhado Haijun.

Pourtant, même à l’international, les ventes ne sont pas aux meilleures de leur forme. En 2020, SMIC a subi des sanctions de la part du département du commerce américain. Il a limité la part des ventes de puces liées au marché nord-américain, passant de 27,7% à 19,6% entre 2020 et 2021.

La guerre en Ukraine n’est pas étrangère à cette forte baisse de la demande d’après SMIC. Les entreprises chinoises subissent des pressions américaines pour ne plus réaliser d'affaires avec la Russie. Le PDG de SMIC estime aussi que la population ukrainienne n’est plus concernée par la vente de produits non-essentiels comme les smartphones ou les PC.

Entre la guerre et la situation sanitaire en Chine, SMIC anticipe une baisse de 200 millions des ventes de smartphones produits par ses clients en 2022. Si la situation sanitaire ne se détériore pas, SMIC devrait pouvoir maintenir sa production et se tiendra prêt à répondre à la demande qui va se rétablir au fil de l’année.