Initialement annoncée pour la fin de l'année 2021 ou le début de l'année 2022, la région Cloud France aura mis un peu plus de temps que prévu pour être déployée. Le 30 juin prochain, la filiale cloud de Google devrait enfin s'implanter dans l'hexagone, concrétisation d'une décennie d'investissements en France.

Deux ans de travail pour Google Cloud afin d'ouvrir sa région France

Après plus de deux années de travail, Google Cloud annonce l'implémentation de sa trentième région au niveau mondial et de sa septième au niveau européenne. « La nouvelle région France vient se connecter aux 30 régions existantes et repose sur la même infrastructure et les mêmes services de sécurité utilisés pour nos propres opérations chez Google » annonce la firme de Mountain View.

Ainsi, la région France s'appuiera sur plusieurs centres de données présents en Île-de-France et directement reliés au réseau privé mondial de Google Cloud. Trois zones de disponibilités seront réparties dans trois datacenters différents. Toutefois, aucune précision n'a été apportée quant à l'implémentation exacte de cette région de Google Cloud au sein de l'Île-de-France.

Régions de Google Cloud

30 régions couvrent 88 zones différentes pour 146 emplacements en périphérie du réseau pour plus de 200 territoires à travers le monde. Image : Google.

Microsoft Azure et Amazon Web Services : des concurrents de taille à Google Cloud

Par rapport à ses deux principaux concurrents, Amazon Web Services (AWS) et Microsoft Azure, Google Cloud a pris du retard. En effet, AWS a lancé sa région Europe 4, située à Paris, en décembre 2017, il y a plus de quatre ans, après avoir ouvert trois autres régions en Allemagne, en Irlande et au Royaume-Uni. D'un autre côté, Microsoft Azure s'est implantée en France en 2018, avec trois zones de disponibilité en Île-de-France, mais aussi en province.

Ces deux services cloud se partagent un bon nombre de clients à l'heure actuelle. Si Azure travaille avec Atos, Cdiscount, L'Oréal ou encore Renault, AWS possède des clients comme Bouygues Telecom, TF1, Radio France, ou la SNCF.

Néanmoins, certaines associations s'inquiètent pour la souveraineté numérique européenne, considérant que les entreprises françaises ne s'appuient pas assez sur les acteurs technologiques européens. Récemment, Anticor a porté plainte contre Microsoft auprès du Parquet National Financier (PNF) suite à un accord signé entre Azure et l'éducation nationale qu'il considère comme du favoritisme.

De plus, Google, tout comme tentent de le faire Microsoft et Amazon, va devoir composer avec les spécificités de l'Union Européenne en matière de gestion et d'utilisation des données : RGPD, Digital Market Act et Digital Services Act.

Un évènement pour fêter l'implémentation de Google Cloud en France

Afin de marquer les esprits, la firme de Mountain View a proposé à ses clients implantés en Europe et plus particulièrement en France, de se joindre à l'évènement intitulé « pour l'ouverture de la région Google Cloud en France ». L'objectif de l'entreprise sera de présenter tous ses services, les avantages de sa nouvelle présence hexagonale, des retours d'expériences et les tendances du cloud.

Cet évènement se déroulera dans plusieurs lieux, spécialement choisi pour l'occasion : à la Maison de la Mutualité à Paris, mais aussi en province, à Lille avec Sfeir, à Nantes avec Onepoint et à Lyon avec Sogeti. Il sera également possible pour les invités d'assister à l'évènement grâce à une retransmission en ligne et en direct.