En plus d’être un géant du ecommerce, Amazon est un géant du cloud à travers sa société Amazon Web Services (AWS). Consciente que la France est un marché plus qu’intéressant, AWS propose désormais une nouvelle région à ses clients : AWS EU (Paris).

La France est donc la quatrième région proposée par l’hébergeur pour l’Europe, aux côtés de l’Allemagne, de l’Irlande, et du Royaume-Uni. Pour un certain nombre de grands comptes français, cela va leur permettre de stocker leurs données en national, en plus de pouvoir proposer un temps de réponse plus faible. Parmi les grands comptes, Amazon Web Services compte tout de même Canal+, la Société Générale, la SNCF, TF1, Veolia, Radio France, Les Echos, Engie … la liste est longue.

Avec Paris, AWS va proposer trois zones distinctes. Chaque zone ayant une localisation différente, avec suffisamment de distance pour éviter une réaction en chaîne. Ces zones posséderont de façon indépendante une alimentation, un système de refroidissement, et une sécurité physique. Cette région sera aussi l’occasion pour les entreprises d’assurer plus facilement la souveraineté de leurs données, surtout si elles sont dans le cloud.

« L’installation de la région AWS en France renforce l’attractivité de notre pays pour les entreprises du numérique, consolide la confiance des entreprises françaises dans le cloud, et crée les conditions idéales pour leur transformation numérique, » a déclaré Éric Bothorel député de La République En Marche !.

L’argument de l’hébergement des données en France devrait permettre à certaines entreprises de renforcer leur image sur les sujets liés à la cybersécurité. La souveraineté des données est de plus en plus au coeur des préoccupations des utilisateurs, mais aussi des sociétés.

Source.