Encadrement du prix de la baguette de pain, Ambassadeur du Mali en France, le « Joyeux Noël » de la ville de Besançon… Les approximations et fausses informations alimentent déjà les conversations dans les médias et sur les réseaux sociaux, malgré les vérifications de l’AFP et d’une coalition lancée le 6 décembre 2021 : Objectif Désinfox. Soutenue par Google France, l’organisation revendique à présent le regroupement de 21 médias.

Au 8 février, l’AFP peut compter sur la collaboration de journalistes de 20 Minutes, Arte, BFMTV, Euronews, Fact & Furious, FactoScope, France24, Konbini, LCI, M6, Mediacités, Phosphore, Rue89 Bordeaux, Rue89 Strasbourg, RFI, Radio France Maghreb 2, RMC, RTL, TF1 et TV5 Monde. Ce programme de lutte contre la désinformation est à durée déterminée, puisqu’il prendra fin en juin 2022, lorsque la présidentielle et les législatives seront clôturées.

Dans la même catégorie
les partenaires de la coalition Objectif Désinfox

Les partenaires de la coalition Objectif Désinfox. Image : AFP.

En rejoignant Objectif Désinfox, les médias sont tenus de respecter une charte éditoriale commune. Ils ont aussi accès à des formations à l’investigation numérique dispensées par l’AFP, mais aussi à une batterie d’outils comme le Politoscope du CNRS, ou des outils de social listening développés par Visibrain.

Depuis le 7 février, Objectif Désinfox a également lancé un fil de vérification entièrement dédié aux élections présidentielle et législatives de 2022. 46 informations ont d’ores et déjà été étudiées, soit fausses, soit trop approximatives.