Le géant chinois ByteDance, propriétaire de TikTok, a vu son chiffre d’affaires augmenter de 70% en 2021 à 58 milliards de dollars. Un résultat impressionnant cachant toutefois un ralentissement par rapport à 2020. Le groupe avait enregistré un doublement de ses recettes, avec une croissance à trois chiffres. En cause, un durcissement de la législation encadrant le fonctionnement des grandes entreprises technologiques en Chine.

ByteDance directement touché par la répression

Difficile à croire, mais la croissance de ByteDance, divulgué par des employés à Reuters, ressemble à une contre-performance par rapport à 2020. Cette année-là l'entreprise avait multiplié ses recettes par deux à 34,3 milliards de dollars, soit une progression de 111%. D’autres géants chinois comme Alibaba ou Tencent ont également enregistré un ralentissement de leur chiffre d’affaires dû en grande partie à la répression de Pékin à l'encontre des Big Tech.

Le gouvernement a mis en place depuis plusieurs mois déjà un ensemble de règles visant à encadrer leurs activités. En septembre dernier, Byte Dance avait par exemple dû réduire à 40 minutes par jour le temps de connexion des utilisateurs de Douyin, l'équivalent chinois de TikTok, âgés de moins de 14 ans. Ses revenus publicitaires ont été directement affectés.

La croissance de ByteDance devrait connaître un nouveau ralentissement en 2022, alors que le gouvernement chinois continue d'accroître sa répression. Le 1er mars, une nouvelle réglementation sera mise en place régissant la façon dont les entreprises technologiques peuvent utiliser les algorithmes de recommandation.

Une réorganisation pour la sauvegarde de la croissance

ByteDance a conservé sa deuxième place sur le marché chinois de la publicité en ligne en 2021, avec 22% de part de marché d’après une étude publiée par l'Interactive Marketing Lab Zhongguancun. Le groupe est devancé par le géant du commerce en ligne Alibaba et talonné par Tencent, spécialisée dans les services internet et mobiles. En 2021, la croissance globale des revenus publicitaires chinois est tombée à +9,3% en 2021, contre +13,8% un an plus tôt, preuve des effets causés par la nouvelle réglementation chinoise.

Pour faire face à ce ralentissement, la société a annoncé en novembre une réorganisation de grande ampleur qui verra ses opérations divisées en six groupes commerciaux : TikTok, Douyin, le fournisseur de collaboration au travail Lark, l'unité de services aux entreprises BytePlus, la société de jeux vidéo Nuverse et l'unité de technologie éducative Dali Education.