Après six ans de bons et loyaux services, YouTube a décidé d’abandonner YouTube Originals, sa division dédiée à la production de contenu original, notamment de séries scénarisées, de vidéos éducatives ou encore de programmes sur la musique et les célébrités.

Deux facteurs ont motivé cette décision

La nouvelle a été annoncée sur Twitter par Robert Kyncl, le directeur commercial de YouTube. Il explique notamment cette décision par le succès du Partner Program de l’entreprise, c’est-à-dire son programme de partage de revenus publicitaires, qui compte désormais plus de 2 millions de participants. « Nos investissements peuvent désormais avoir un impact plus important sur un nombre encore plus grand de créateurs lorsqu'ils sont appliqués à d'autres initiatives », écrit-il.

Par ailleurs, le départ de l’entreprise de Susanne Daniels, dirigeante de YouTube Originals, a également joué dans la balance. Elle quittera son poste le 1er mars 2022. Quasiment tous les contenus d’Originals vont ainsi toucher à leur terme, Robert Kyncl précise néanmoins que le YouTube Kids Fund et le Black Voices Fund, un programme créé en 2020 pour « amplifier » les créateurs noirs sur la plateforme, continueront d’être financés.

« Nous honorerons notre engagement pour les émissions déjà contractées en cours et les créateurs qui sont impliqués dans ces émissions doivent s'attendre à recevoir des nouvelles de notre part directement dans les jours à venir », continue Kyncl.

Pas vraiment une success story

Fondé en 2016, YouTube Originals avait au départ l’intention de venir concurrencer Netflix dans le secteur du streaming. Le service était payant et proposait des émissions et des films scénarisés axés sur les créateurs. Par la suite, il a changé d’axe en s’orientant vers les contenus financés par la publicité mettant en scène des célébrités, auxquels les utilisateurs peuvent accéder gratuitement sans abonnement.

Si certaines productions ont plutôt bien marché, à l’instar de Cobra Kai désormais sur Netflix ou encore de la série documentaire sur Justin Bieber baptisée Seasons, force est de constater qu’aucun énorme hit n’est sorti du programme. Stratégiquement parlant, il est également intéressant de se demander ce que YouTube Originals apportait réellement à l’entreprise, YouTube étant d’ores et déjà la plateforme de streaming vidéo la plus populaire au monde.

YouTube suit la tendance

Robert Kyncl affirme que YouTube va davantage se concentrer sur Shorts et sur le live shopping. Si l’on ignore encore les chiffres concernant les courtes vidéos made in YouTube, force est de constater que l’entreprise choisit son camp et suit les traces de TikTok, dont le succès mondial est phénoménal.

Pour ce qui est du live shopping, la firme avait annoncé en juillet dernier tester cette fonctionnalité, consistant à faire la promotion et mettre les liens de produits durant des directs, avec une poignée de créateurs. Le live shopping a largement gagné en popularité durant les confinements, et YouTube voit là une manière de générer d’importants profits.