Alors que sa sortie était annoncée en 2022 avec une présentation à la WWDC au mois de juin, le casque de réalité mixte (qui mêle réalité augmentée et réalité virtuelle) d’Apple devrait finalement être commercialisé en 2023. La marque à la pomme serait confrontée à plusieurs problèmes d’ingénierie, rapporte le très sérieux Bloomberg.

Quels problèmes la marque rencontre-t-elle ?

Le média explique que le développement du casque est notamment ralenti par des soucis liés à la surchauffe, aux caméras ainsi qu’au logiciel. Ce n’est pas la première fois que la sortie de l’appareil, sur lequel Apple travaille depuis 2015, est repoussée ; elle était initialement prévue en 2021.

Les problèmes de surchauffe découlent directement du fait que le casque supportera deux processeurs, l’un d’entre eux serait d’ailleurs équivalent au très performant M1 Pro qui se trouvent dans les MacBook Pro 14, une information également rapportée par le spécialiste de la marque à la pomme, Ming-Chi Kuo. Pour ce qui est des caméras embarquées permettant la réalité augmentée, Apple a également été confrontée à des difficultés de développement et va s’approvisionner en modules auprès de LG. La firme prévoit ainsi de commencer la production de ces pièces dès le deuxième trimestre de cette année.

Un casque pour préparer le terrain

Si l’on ignore son prix final, le casque devrait néanmoins coûter plus de 2 000 dollars. Avec ce produit, le premier nouvel appareil de la firme de Cupertino depuis l’Apple Watch en 2015, Apple ne s’attend pas à un succès commercial détonant : elle prédit d’écouler entre 7 et 10 millions d’unités lors de sa première année de commercialisation.

Doté d’écrans haute résolution et d’une nouvelle technologie audio en plus de puces ultra puissantes, le casque est prévu pour un public de niche. L’objectif est clair pour Apple : préparer ses utilisateurs à la manipulation de tels dispositifs en vue de la sortie bien plus lointaine de ses lunettes de réalité augmentée qui pourraient, à terme, remplacer les iPhone.

Clairement, Cupertino ne veut pas commercialiser de suite des lunettes AR ; les échecs des Magic Leap et des Google Glass ont vacciné une bonne partie du secteur, tandis que les casques VR connaissent un succès plus visible, à l’instar de l’Oculus Quest de Meta. La réalité mixte semble ainsi le compromis parfait pour Apple : la firme va pouvoir accoutumer les utilisateurs tout en entraînant les développeurs à cette technologie.

Un homme porte un casque de réalité virtuelle.

La réalité virtuelle, et surtout la réalité augmentée, sont des technologies d'avenir, amenées à remplacer les smartphones. Photographie : Jezael Melgoza / Unsplash

Un OS dédié

Car le casque aura son propre système d’exploitation qui devrait s’appeler rOS (le r pour reality) et se concentrer sur ​les outils de communication et la consommation de médias. Il possédera ainsi un magasin d’applications ; d’ailleurs, la WWDC 2023 devrait se focaliser sur la création d’applications de réalité virtuelle et augmentée pour le casque. Lors de la conférence prévue pour cette année, Apple va préparer le terrain avec iOS 16, qui devrait permettre aux développeurs d’expérimenter la technologie grâce aux nouveautés prévues sur iPhone.

Pour l’heure, le nom du casque n’est pas connu, mais certains noms sortent déjà de la bouche d’experts. 01.net rapporte ainsi qu’Apple Vision et Apple Reality seraient de grandes probabilités pour nommer le prochain produit de la marque à la pomme. D’ailleurs, il est important de noter que celui-ci devra faire face une très grande concurrence puisque Meta prévoit de commercialiser son propre casque de réalité mixte, sous le nom de code Project Cambria, courant 2022. En revanche, ce dernier ne devrait pas viser le même type d’utilisateurs car il se concentrera sur le métavers.

Le futur casque rentre dans la catégorie dite des « next big things » d’Apple. Il s’agit de tout nouveaux produits sur lesquels la firme travaille et qui permettent notamment de justifier la valorisation monstre de l’entreprise, qui atteint les 3 000 milliards de dollars. En plus de ce casque et des lunettes AR, Cupertino développe également l’Apple Car, une voiture autonome et électrique.