Avec cette nouvelle levée de fonds (une série D), Checkout.com devient la troisième fintech la mieux valorisée au monde, juste derrière Stripe et Klarna. La fintech britannique a réalisé un nouveau tour de table de 870 millions d'euros, qui lui permet d'atteindre une valorisation de 35 milliards d'euros.

La fintech britannique est valorisée à 35 milliards d'euros

Selon le communiqué de presse de la startup, cette nouvelle levée de fonds « permet à l’entreprise de plus que doubler sa valorisation depuis le tour de table en série C réalisé il y a un an ». Le début d'année 2022 semble extrêmement propice aux acteurs de la tech. De nombreuses levées de fonds ont eu lieu en Europe et notamment en France (avec PayFit, Qonto, Ankorstore et BackMarket) en à peine deux semaines. Checkout.com fait désormais partie du top 3 des fintech les mieux valorisées au monde.

Il faut dire que la fintech britannique est en pleine forme. Elle annonce avoir triplé le volume des transactions traitées pour la troisième année consécutive, grâce à une très forte croissance en Europe, mais aussi au Moyen-Orient et en Asie. Checkout.com propose une solution de paiements de plus en plus complète. La société permet notamment aux marques internationales « de déployer des solutions de paiements numériques à la vitesse et à l’échelle requises ».

La technologie de Checkout prend en charge les paiements par carte, Apple Pay, Google Pay, PayPal, Alipay, les virements bancaires, ou encore les prélèvements SEPA. Contrairement à Stripe, Checkout.com se concentre spécifiquement sur les grandes entreprises ayant un volume de transactions très élevé. Parmi les clients de la société figurent Netflix, Farfetch, Grab, NetEase, Pizza Hut ou encore Shein. La société contribue également au développement de plusieurs fintech telles que Klarna, Qonto, Revolut ou WorldRemit.

Checkout.com vise le marché américain

Si la fintech britannique a levé autant d'argent, c'est parce qu'elle a de solides arguments. Checkout.com est rentable depuis plusieurs années, ce qui est plutôt rare dans le monde des startups. Pour lever 870 millions d'euros, Checkout.com n'a dû céder que 2,5% de ses actions... Cela donne une bonne idée de la santé de l'entreprise. L'entreprise compte aujourd'hui 1 700 employés répartis dans 19 pays. Avec cette nouvelle levée, Checkout.com veut se concentrer spécifiquement sur le marché américain.

Pour Céline Dufétel, CFO de Checkout.com, « pour développer notre solution aux États-Unis, nous allons continuer de nous concentrer sur les grandes entreprises, en particulier les sociétés de logiciels, de livraison de nourriture, de voyages, de commerce électronique et de cryptomonnaies. Nous cherchons à aider nos clients américains à se développer au niveau national et international, et à aider nos clients non américains à se développer sur le marché américain ».