Amazon compte, encore une fois, conquérir le marché des magasins physiques aux États-Unis. La firme de Jeff Bezos serait sur le point de lancer plusieurs grands magasins d’environ 2 787 mètres carrés afin d’augmenter les ventes dans le secteur de l’habillement, et plus spécialement de la technologie.

Vers plus de magasins physiques pour Amazon

Même si Amazon est assez discrète en France sur les points de vente physiques, la firme spécialisée dans l’e-commerce et les services de cloud l’est beaucoup moins à l’étranger, notamment aux États-Unis et en Chine. Elle dispose, en effet, de plusieurs enseignes alimentaires Whole Foods, des magasins sans caisses (Amazon Go) ou encore des lieux regroupant l’ensemble des produits les mieux notés.

D’après le Wall Street Journal, Amazon serait sur le point de déployer plusieurs grands magasins physiques aux États-Unis. Ces nouveaux emplacements de vente occuperont environ 2 800 mètres carrés. Les États de Californie et de l’Ohio seraient les premiers à en profiter. À l’intérieur, les consommateurs pourraient retrouver des vêtements, des articles ménagers, et des appareils électroniques de grandes marques.

Face à cette nouvelle, le cours des actions des rivaux d’Amazon dans le commerce de détail a chuté. Par exemple, Best Buy ou encore Target ont vu leurs actions baisser de 1,5 %, et d’environ 1 % pour Walmart. L’arrivée de nouveaux magasins Amazon semble aussi être de mise étant donné que certaines compagnies ont récemment déposé leur bilan après avoir subi de plein fouet la pandémie de Covid-19 à l'instar de J.C. Penney, et Neiman Marcus Group, deux célèbres chaînes de magasins aux États-Unis.

Étant donné les résultats records annoncés par Amazon depuis le début de la crise sanitaire, effectuer une transition du monde numérique au monde physique semble être une bonne opportunité. Les grands magasins offriraient d’ailleurs aux consommateurs l'occasion de s’essayer à certains produits de l’entreprise, comme les vêtements, un secteur où Amazon a encore du mal à convaincre.