Dans quelles conditions travaillent les employés qui ont été forcés au télétravail en raison de la pandémie ? C'est ce qu'a cherché à déterminer Craftjack au travers d'une étude publiée ce 29 juillet 2021, et menée sur 1 520 travailleurs habitant aux États-Unis.

Où travaillent les employés en télétravail ?

Alors que la Covid-19 a frappé le monde de plein fouet, les entreprises n'ont eu d'autre choix que d'imposer le télétravail à leurs employés. Un changement radical pour beaucoup de travailleurs à travers le monde, qui ont souvent dû s'adapter pour continuer d'effectuer leurs missions. Pour certains, cela a été plus difficile que pour d'autres. Il faut dire que tous n'ont pas le luxe d'avoir un espace de bureau dédié au sein de leur foyer.

Selon l'étude de Craftjack, ils ne seraient d'ailleurs que très peu. En effet, 71% des interrogés ont affirmé "improvisé" leur espace de travail. Pire, seuls 32% des travailleurs auraient un véritable bureau à leur disposition, quand 31% d'entre eux doivent travailler depuis leur chambre. Et ça ne s'arrête pas là... 65% des interrogés ont avoué avoir travaillé au moins une fois depuis leur lit durant la pandémie, et 35% depuis un placard.

Certains s'en sont finalement plutôt bien accommodés puisqu'ils sont 45% à déclarer continuer de travailler régulièrement depuis un canapé, et 38% à poursuivre leurs missions depuis leur lit. Finalement, seuls 20% des travailleurs travailleraient en extérieur, et 19% d'entre eux continueraient à privilégier l'option du placard.

Des douleurs corporelles se font ressentir

Sans surprise, ces mauvaises habitudes ont un prix. 74% des interrogés ont déclaré avoir ressenti des douleurs ou de l'inconfort en travaillant à domicile, quand 81% d'entre eux disent souffrir au moins une fois par semaine. Ils sont 51% à avoir mal tous les jours. La plupart des douleurs sont localisées dans le dos (56%), le coup (54%) et les épaules (43%), et certaines personnes disent également avoir mal aux mains et aux poignets (31%).

Pour 64% des travailleurs, cela est dû au fait que leur installation est moins confortable et pratique que celle qu'ils avaient au bureau. Ils sont d'ailleurs 79% à affirmer qu'ils utiliseraient une chaise plus confortable si leur employeur la payait. Enfin, 50% d'entre eux affirment que la douleur physique qu'ils ressentent est suffisante pour leur donner envie de retourner travailler au bureau.

Le télétravail serait-il la nouvelle norme ?

Depuis la crise sanitaire, de nombreuses entreprises, telles que Facebook, Salesforce ou encore Twitter, misent sur le télétravail permanent. De son côté, Amazon a autorisé le travail à distance deux fois par semaine. Si cette pratique semble se démocratiser, les résultats de cette étude démontrent qu'elle doit absolument s'accompagner d'une adaptation des espaces de travail pour être viable sur le long terme.