Le Wall Street Journal a mené l'enquête pour tenter de décrypter un projet d'Apple datant de 2016. La marque à la pomme a bien failli déployer un service de santé par abonnement aux États-Unis, basé sur les données récoltées depuis l'Apple Watch, avec ses propres médecins. Aujourd'hui, même si ce projet est à l'arrêt, Tim Cook a toujours l'ambition de faire de la santé un sujet majeur chez Apple.

Un service de santé avec des médecins Apple

L'idée de développer un service de santé par abonnement est apparue en 2016 chez Apple. Une équipe dédiée a travaillé sur le sujet pour tenter de comprendre comment les données récoltées par l'Apple Watch pourraient permettre d'améliorer ce service. Quand Apple a compris que les données de santé accessibles depuis sa montre connectée étaient une véritable mine d'or, l'idée d'un service de santé par abonnement, faisant le lien avec les données récoltées et des soins adaptés, est née.

Apple voulait aller assez loin dans la démarche. En effet, le géant californien avait recruté des médecins et même racheté une clinique juste à côté de l'Apple Park. L'idée était de mettre en relation les abonnés au service de santé avec des médecins Apple capables de leur proposer des programmes de santé personnalités en fonction de leurs données. La doctoresse Sumbul Desai, de l'université de Stanford, a été recruté pour gérer le projet.

La sensibilité des données pourrait être la cause de l'arrêt du projet

Au cours des premiers mois, elle a testé l'efficacité du service de santé sur des salariés d'Apple : des ingénieurs et des concepteurs de produits. Dans le cadre de ce projet, une application baptisée à l'époque HealthHabit aurait dû voir le jour. Cette app devait mettre en relation les abonnés avec des médecins par le biais d'un chat. Sur cette plateforme, les utilisateurs auraient par exemple pu se fixer des objectifs de santé à atteindre, comme un certain poids à ne pas dépasser.

Seulement voilà, l'application proposée aux salariés d'Apple n'a pas eu le succès escompté. Le très faible taux d'inscription, notamment pour des questions d'intégrité sur des données très personnelles concernant la santé, a poussé Apple à mettre ce projet de côté. C'est lors d'une réunion en 2019, qu'un cadre de la société a fait part à Sumbul Desai de ses préoccupations concernant la sensibilité de ces données. Quelques semaines plus tard, la doctoresse a décidé de quitter Apple.

Selon un porte-parole d'Apple : "de nombreuses affirmations de ce rapport sont basées sur des informations incomplètes, périmées et inexactes. Nous sommes fiers du travail accompli par Sumbul Desai. Elle fût un élément clé pour Apple, dans les avancées liées à la santé". Tim Cook répète régulièrement que la santé sera l'une des plus grandes contributions d'Apple à l'humanité. On peut donc penser que le projet n'est peut-être pas totalement éteint... L'idée d'un service de santé serait toujours à l'ordre du jour.