United Airlines, l’une des plus grandes compagnies aériennes américaines et du monde, vient d’annoncer l’achat de 15 avions supersoniques développés par l’entreprise Boom Supersonic, avec la possibilité de s’en procurer 35 supplémentaires.

Paris - New York en 3h30

L’avion Boom Overture pourra atteindre la vitesse de 2100 km/h, soit Mach 1,7 (près de deux fois la vitesse du son), ce qui lui permettra de réaliser un vol Paris - New York en seulement 3h30 au lieu de 7h, ou encore un trajet Los Angeles - Sydney en 6h45. Typiquement, ce voyage a une durée de 15 heures. Le plan de United Airlines est déjà bien établi : les aéronefs devraient être déployés en 2025, effectuer leurs premiers vols en 2026, et transporter leurs premiers passagers en 2029.

Créée en 2014, Boom Supersonic a pour objectif de rendre le vol supersonique abordable et surtout, respectueux de l’environnement. Pour le moment toutefois, sa version prototype de l’avion Boom Overture (celui acheté par United Airlines) a connu quelques retards puisque son vol inaugural devrait être effectué cette année ; il était préalablement prévu en 2017.

Les entreprises promettent un avion respectueux de l’environnement

Le Boom Overture sera le premier avion supersonique à transporter des passagers depuis le Concorde, parti à la retraite en 2003 et manufacturé conjointement par Airbus et la British Aircraft Corporation. Ce dernier a néanmoins fait perdre beaucoup d’argent au constructeur français, en plus d’être très gourmand en carburant. C’est justement sur ce point que le Boom Overture diffère, les deux entreprises expliquant qu’il n'émettra « aucune émission de carbone dès le premier jour [et qu’il sera] optimisé pour fonctionner avec un carburant d’aviation 100% durable ».

Elles n’ont néanmoins pas donné d’information supplémentaire sur ce carburant. Une chose est sûre : l’appareil devra répondre aux enjeux environnementaux actuels, alors que le secteur de l’aviation produit 2% du total des émissions issues de l’activité humaine.

Par ailleurs, il est important de noter que la Federal Aviation Administration (FAA) a interdit le vol des avions supersoniques au-dessus des États-Unis en 1973. Si Donald Trump a signé un décret en demandant à l’agence de supprimer cette mesure en 2018, on ignore si Joe Biden ira dans la même lignée que son prédécesseur.

88 passagers à son bord

Le Boom Overture devrait mesurer 62 mètres de long et transporter 88 passagers au maximum, soit moins que le Concorde, avec des places qui devraient coûter 5 000 dollars selon Boom Supersonic, montant qui n’a pas été confirmé par United Airlines. En Concorde, le ticket coûtait l'équivalent de 8 000€.

Ce n’est pas la première fois cette année que la compagnie s’intéresse à d’autres manières de voyager. Au mois de février, elle a en effet passé une commande de 200 taxis volants auprès de l’entreprise Archer.