Environ cinq mois après l’activation des premières antennes 5G sur le territoire français, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) vient de publier un nouveau compte rendu du déploiement commercial du réseau chez les opérateurs. En date du 31 mars 2021, Free Mobile, Orange, Bouygues Telecom et SFR ont ainsi comptabilisé l’ouverture de près de 13 000 sites 5 G.

Orange et Free Mobile continuent à creuser l’écart

À travers son nouvel observatoire du déploiement de la 5G, l’Arcep souligne un mois de mars fortement dense avec 1828 activations d’antennes en France. Parmi ces dernières, nous remarquons notamment 838 nouveaux sites 5G utilisant la bande de fréquence 3,5 GHz, soit celle offrant les meilleurs débits tout en assurant une latence faible. Toute bande de fréquence confondue, le réseau de cinquième génération français dispose aujourd’hui de 12 917 sites ouverts, dont 1828 entre le 28 février et le 31 mars 2021.

Offrant des données précises sur chaque opérateur, le rapport de l’Arcep souligne une domination de la part d’Orange sur la bande 3,5 GHz avec l’activation de 1 105 sites. Free Mobile de son côté prend la seconde place avec 824 sites ouverts. Les deux opérateurs continuent ainsi de creuser l’écart sur leurs concurrents Bouygues Telecom et SFR, respectivement à 491 et 418 sites 5G sur cette fréquence.

De manière plus globale, Free Mobile est le plus actif avec 8 074 sites 5G ouverts, dont 1 030 nouvelles activations en mars 2021. L’opérateur compte notamment 7 250 antennes utilisant les fréquences basses de 700 et 800 MHz. De son côté, Bouygues Telecom est second avec un total de 2 263 sites 5G (+ 233 par rapport à février) avec principalement des antennes utilisant les bandes 1 800 et 2 100 MHz. Orange arrive derrière avec 1 384 antennes activées (+ 338) et SFR ferme la danse avec 1 196 sites (+ 227), dont 778 sur les fréquences 1 800 et 2100 MHz.

L'Arcep a communiqué le nombre de sites 5G commercialisable.

Le nombre de sites 5G commercialisable vient d'être communiqué par l'Acerp. Image : Arcep

Ne pas confondre vitesse et qualité de service

Chaque opérateur jouit ainsi d’une stratégie différente. Orange privilégie fortement le déploiement de la fréquence haute. De son côté, Free opte pour une meilleure couverture nationale en proposant des fréquences plus basses (700 et 800 MHz), tout en offrant dans les grandes agglomérations des performances supérieures grâce à ses antennes 3,5 GHz. Pour SFR et Bouygues, les fréquences moyennes semblent être privilégiées avec un déploiement pour le moment plus lent.

L’activation de nouveaux sites 5G devrait continuer à s’accélérer durant les prochains mois avec notamment l’adoption du réseau dans de nouvelles villes. Nous apprenions par exemple récemment le lancement de la 5G à Paris intra-muros ou encore à Nantes et dans sa métropole.