C’est le top départ pour la 5G à Paris. Orange, SFR, Bouygues et Free lancent dès aujourd’hui le réseau mobile dernière génération dans la capitale. L’annonce a été faite ce jeudi 18 mars après une réunion organisée avec la municipalité.

Il était temps pour Paris : les villes limitrophes de la Ville Lumière disposent de leur antenne 5G depuis plusieurs semaines déjà. Alors que le réseau cellulaire est disponible dans certaines zones du pays depuis le mois de décembre, Paris avait alors décidé d’organiser une concertation citoyenne à propos de son déploiement. Au début du mois de mars, la mairie a validé une charte qui a finalement été signée par les opérateurs cette semaine, donnant le feu vert au lancement du réseau nouvelle génération.

Orange et SFR ont annoncé qu’ils allaient exploiter la bande de fréquences 3,5 GHz, la bande cœur du réseau 5G, qui promet des débits de très grande qualité. Pour l’heure, 80 sites par opérateur vont être activés pour des raisons pratiques, rapporte Le Figaro. « Orange déploie la 5G là où il existe un besoin pour accompagner au mieux l'évolution des modes de consommation des Français, de manière responsable et raisonnées », a ainsi déclaré Laurence Thouveny, directrice d'Orange Île-de-France.

Paris rejoint ainsi la liste des villes françaises où la 5G est déployée, c’est notamment le cas de Marseille, Lyon ou encore Bordeaux. « Un quart de nos ventes en boutiques portent sur des offres 5G. Les consommateurs qui renouvellent leur smartphone optent pour des appareils compatibles avec la 5G, pour être prêts quand elle sera là », assure Grégory Rabuel, le PDG de SFR.

D’autres communes, à l’instar de Lille, restent quant à elles réticentes au déploiement du réseau et sont en faveur d’un moratoire jusqu’aux résultats d’une étude menée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Cette dernière porte sur les effets sur la santé et sur l’environnement de la 5G, et devrait être rendue dans les prochaines semaines. Si les Lillois vont donc probablement devoir attendre encore quelques mois, les Nantais pourraient, quant à eux, très prochainement, avoir accès au réseau.