Depuis un an, la livraison de courses sur deux roues augmente en France. Les supermarchés ont très bien compris l’intérêt de collaborer avec des services de livraisons de repas. D’ailleurs, un premier partenariat entre Carrefour et Uber Eats avait vu le jour lors du premier confinement ; le supermarché collabore cette fois avec son concurrent Deliveroo. Ce dernier avait également collaboré avec Casino. En effet, les partenariats se sont multipliés au fil des confinements et le secteur semble ainsi avoir gagné en maturité.

Des partenariats stratégiques pour les enseignes

Ce mois-ci, les deux supermarchés ont décidé de collaborer avec deux services de livraisons de repas différents. Ce service semble s’inscrire dans la durée et les utilisateurs adhèrent à cette nouvelle tendance. Dès cet automne, il sera possible de se faire livrer par Uber Eats des produits issus d’un des 500 magasins Casino, en moins de trente minutes. Deliveroo étudie également la possibilité d’un service de livraison en moins d’une demi-heure. En effet, c’est ce qu’a déclaré Ajay Lakhwani, VP Grocery and Commercial Partnerships de Deliveroo, dans un communiqué : "La livraison de courses en moins de 30 minutes en moyenne fait partie des axes de développement stratégiques prioritaires pour Deliveroo".

Le service de Casino sera peu à peu déployé dans une trentaine de villes dont Lyon, Bordeaux, et en région parisienne. Pour Carrefour, le service sera d’abord disponible dans quelques magasins parisiens. Il sera utilisable dans les prochains mois dans une dizaine d’agglomérations.

Les deux enseignes ont bien compris la nouvelle façon de consommer de leurs clients. Différentes enseignes sont également concernées, comme Franprix ou encore Monop’ qui rejoindront l’application en mai. Ces derniers proposeront aussi bien de l’alimentaire que des produits de beauté ou d’entretien. Néanmoins, les autres concurrents ne montrent qu’un faible intérêt pour ce type de partenariats, ce qui permet à Carrefour et Casino de prendre une avance importante.