Google a annoncé jeudi dernier avoir conclu un accord pluriannuel avec Twitter pour aider la plateforme de micro-blogging à renforcer ses capacités de traitement et d'analyse des données à l'aide d'outils d'apprentissage automatique.

Ce partenariat s’inscrit dans la continuité d’une première coopération entre les deux entreprises qui avait déjà débuté en 2018. Le projet ‘Party Cloud’ avait pour but de porter le stockage des données Twitter sur la plateforme Google Cloud afin de permettre à ses ingénieurs de gagner en productivité en leur permettant de se concentrer sur d’autres tâches. En raison d’une coopération fructueuse, Twitter a décidé d’aller plus loin avec son partenaire en lui transférant cette fois-ci les tâches de traitement et d'analyse des données pour offrir un service toujours plus pertinent à ses utilisateurs.

Chaque jour Twitter absorbe et analyse des milliards d’actions d’utilisateurs (tweets, retweet, likes…). À travers ce partenariat, la plateforme compte bien profiter des solutions Google Cloud pour mieux comprendre la façon dont ses fonctionnalités et ainsi améliorer l’expérience utilisateur. Twitter utilisera notamment la plateforme de stockage de données BigQuery, le service d'analyse de données en continu Dataflow, le service de base de données NoSQL Cloud Bigtable, et les outils de machine learning pour analyser ces données utilisateur. Par le passé, les ingénieurs et les data scientists de Twitter devaient écrire des programmes d'extraction, de conversion, de chargement et de modélisation des données. En se débarrassant d’une partie de la gestion de son infrastructure, Twitter va pouvoir non seulement accélérer le traitement des données, mais aussi la prise de décision et le développement de nouveaux produits.

C’est une bonne nouvelle pour les revenus de Google Cloud qui ont déjà augmenté de 47% au quatrième trimestre 2020, mais dont l’activité reste tout de même déficitaire pour l’entreprise avec une perte d'exploitation de 1,24 milliards de dollars. Des accords pluriannuels comme celui-ci avec Twitter devraient contribuer un peu plus à renforcer la position de Google Cloud sur le marché du cloud d’entreprise. Actuellement, Google détient 7% de part de marché derrière Amazon Web Services, et Microsoft Azure.