Microsoft a dévoilé ses revenus pour le deuxième trimestre de l’année fiscale 2021, comprenant la période d’octobre à décembre 2020. À l’instar d’autres géants technologiques, la firme de Redmond continue sur sa lancée et enregistre des chiffres records boostés par la pandémie de Covid-19.

L’entreprise a ainsi généré 43,1 milliards de dollars, soit une hausse de 17% par rapport à l’année dernière. Ses revenus nets s’élèvent quant à eux à 15,5 milliards de dollars (+30%). C’est plus que toutes les estimations des analystes, qui avaient prévu un chiffre d’affaires de 40,2 milliards de dollars et des revenus de 12,6 milliards de dollars. « Ce à quoi nous avons assisté au cours de l’année dernière est l’aube d’une deuxième vague de transformation numérique qui balaie toutes les entreprises et tous les secteurs. La création de leur propre capacité numérique est la nouvelle monnaie qui stimule la résilience et la croissance de chaque organisation. Microsoft accompagne cette évolution en proposant la plateforme de cloud computing la plus vaste et la plus complète au monde », a ainsi déclaré Satya Nadella, le PDG de Microsoft.

Sans grande surprise donc, la division cloud computing de la firme, Azure, a connu une forte croissance avec une augmentation de 50% de ses revenus, alors que de nombreuses entreprises se tournent vers cette solution pour faciliter leur travail. Juste derrière Amazon et son Amazon Web Services, Microsoft est le second plus gros fournisseur de services cloud dans le monde. En Europe, la firme de Redmond partage le podium avec le géant de l’eCommerce et Google.

La hausse des ventes de PC, déjà remarquée lors du trimestre précédent et résultant directement du besoin en matériel performant pour le télétravail, a suivi son cours. Ainsi, les revenus dans ce que Microsoft appelle « l’informatique personnelle » ont augmenté de 14% pour atteindre les 15,1 milliards de dollars. Les ordinateurs Surface, eux, ont ainsi généré 3% en plus. La sortie de la nouvelle Xbox, la Series X, a également boosté le chiffre d’affaires de Microsoft, puisque les revenus des contenus et services de la Xbox ont augmenté de 40%. La console nouvelle génération est d’ailleurs devenue l’appareil le plus vendu dans son premier mois de lancement par Microsoft.

Amy Hood, la directrice financière de Microsoft, s’attend à un exercice fiscal annuel sur la même lancée que ce deuxième trimestre plus que convaincant.