Le plus fabricant de drones au monde, récemment inscrit sur la liste noire de l'administration Trump, décide de se lancer sur un nouveau marché : les technologies de conduite autonome. DJI, entreprise chinoise basée à Shenzhen, recrute une équipe d'ingénieurs pour travailler sur l'électronique automobile, la conduite autonome et les logiciels embarqués. Plusieurs postes sont à pourvoir sur son site web pour rejoindre cette toute nouvelle équipe.

DJI se lance sur le marché de la conduite autonome

Des personnes connaissant bien le sujet ont confié à Reuters que DJI prévoit de développer des technologies d'aide à la conduite autonome et de les vendre aux constructeurs automobiles. Pour l'instant, le géant chinois des drones ne parle absolument pas de véhicules, il est seulement question du développement de technologies et de logiciels qui permettent de rendre un véhicule autonome. DJI devrait notamment s'intéresser aux capteurs LiDAR, l'élément clé des voitures autonomes, ainsi qu'à la fabrication de solutions clés en main pour améliorer la conduite autonome.

La conduite autonome est un sujet que DJI connaît déjà plus ou moins. L'année dernière, à l'occasion du CES 2020, le constructeur chinois s'associait à Livox pour démocratiser la technologie LiDAR avec un nouveau produit très efficace. Livox est une société incubée par DJI, qui a développé des LiDAR appelés Horizon et Tele-15. Des capteurs qualifiés de "hautement performants et adaptés à la production de masse". En comparaison avec les capteurs développés par Waymo et vendus au prix de 4 500 euros, DJI promet de placer un ticket d'entrée à 800 euros.

De nombreuses entreprises technologiques se positionnent

Certains constructeurs se sont par ailleurs déjà rapprochés de DJI. C'est par exemple le cas du constructeur chinois de véhicules électriques Xpeng. Un porte-parole déclarait il y a quelque semaines que la société utiliserait les technologies LiDAR de Livox pour équiper ses propres véhicules.

DJI décide d'accélérer sur la conduite autonome à un moment où tout est en train de se jouer. De nombreux constructeurs se positionnent sur ce marché et les gouvernements commencent à faire évoluer la législation. C'est le cas de la France qui a récemment dévoilé sa stratégie pour favoriser le développement de la conduite autonome.

D'autres grandes entreprises technologiques s'intéressent également de plus en plus près à la conduite autonome. C'est le cas d'Apple qui doit signer un accord avec Hyundai en mars 2021. En effet, Hyundai Motor et Apple devraient officialiser un accord pour le développement d'une voiture électrique autonome, dont la production démarrera en 2024.

En Chine, Huawei a lancé une unité commerciale automobile et développe également ses propres capteurs. De son côté, Baidu travaille déjà sur la conduite autonome et les technologies automobiles intelligentes et s'est associée à Geely pour fabriquer ses propres voitures. Voyons comment DJI se positionne sur cet immense marché.