C’est officiel : pour la deuxième fois depuis la création de l’App Store, Apple module sa commission sur les achats in-app pour les petits développeurs. Celle-ci passe de 30% à 15% pour les petits développeurs, ceux qui réalisent moins d’un million de dollars de chiffre d’affaires annuel.

La commission passe de 30% à 15% sur les achats in-app

Il y a quelques mois, une fronde prenait de l’ampleur aux États-Unis : de nombreuses entreprises dont Match Group, Netflix ou encore Epic Games, protestaient contre cette fameuse « taxe Apple », celle qui consistait jusqu’ici à prélever 30% sur les achats in-app. Quelques jours plus tôt, l’Union européenne avait ouvert une enquête sur ce sujet pour pratique anticoncurrentielle, suite à une plainte déposée par Spotify. Aujourd’hui ça y est, Apple vient enfin de réagir en proposant le lancement d’un dispositif nommé «  Small Business Program » qui vise à réduire la taxe pour les petits développeurs.

Ce programme concerne tous les développeurs réalisant moins d’un million de dollars de chiffre d’affaires sur l’App Store au cours d’une année calendaire. La différence entre ces développeurs et les autres se trouve donc sur la commission in-app. Vous l’aurez compris, pour les « petits développeurs », cette taxe sur les achats in-app passe donc de 30% à 15%. Il s’agit d’une véritable victoire. Lancement officiel du dispositif : janvier 2021. Le chiffre d’affaires de l’année 2020 conditionnera la taxe appliquée en 2021.

Les petits développeurs réalisant moins d’un million de dollars de chiffre d’affaires sont concernés

Voilà une excellente nouvelle pour les studios de développement qui sont largement en-dessous de cette barre du million de chiffre d’affaires. Apple veut prouver par le lancement de ce programme que l’App Store ne doit pas être un frein à l’innovation. Jusqu’ici, de nombreux développeurs hésitaient voire refusaient de se lancer sur l’App Store à cause de cette fameuse taxe qui aurait limité leurs revenus. Le business model d’une application est souvent basée sur les achats in-app.

Petit rappel pour les développeurs français : le seuil à ne pas dépasser est fixé à 1 million de dollars ce qui signifie qu’il sera atteint autour de 850 000 euros de chiffre d’affaires dans notre pays. Un petit détail qui peut avoir son importance. Notons enfin que les développeurs qui prendront part à ce  » Small Business Program » n’auront pas moins d’outils à leur disposition sur l’App Store. Ils pourront profiter de toute la force de frappe d’Apple, à savoir : l’API Apple, la diffusion sur les App Store à l’international, la gestion sécurisée des paiements, le programme de mise à jour, etc.

D’après les chiffres à notre disposition, 85% des développeurs présents sur l’App Store réalisent plus d’un million de dollars de chiffre d’affaires. Cela signifie que seulement 15% des entreprises sont concernées par ce nouveau programme. Cela sera-t-il suffisant pour calmer la colère de Match Group, Spotify ou encore de Rakuten ? Il y a encore quelques semaines, Epic Games voulait monter une coalition d’entreprises pour protester contre cette taxe d’achats in-app et pour contrer le monopole d’Apple. Cela montre à quel point les grands développeurs sont remontés contre le géant américain et laisse penser que cette mesure ne suffira pas.