L’affrontement entre Apple et Epic Games vient seulement de débuter mais il fait déjà couler beaucoup d’encre. The Information révèle ainsi que l’éditeur de jeux vidéo tente de monter une coalition d’entreprises contre la firme de Cupertino et sa fameuse « taxe des 30% ».

Une taxe qui ne passe pas

Cette commission est prélevée par Apple sur tous les achats via une application présente dans l’App Store. Elle déplaît à de nombreuses entreprises, et notamment à des mastodontes de l’industrie. Epic Games, éditeur du jeu au succès retentissant Fortnite, voit cette taxe d’un très mauvais œil. Au mois de juin dernier, il a rejoint une coalition de plusieurs firmes pour dénoncer les pratiques de la marque à la pomme et a récemment décidé d’aller beaucoup plus loin.

L’entreprise a ainsi rajouté une option d’achat direct dans le jeu Fortnite installé sur les produits Apple, entraînant l’application à contourner la commission de 30%. Elle a directement été supprimée de l’App Store, ce à quoi s’attendait Epic Games qui a dans la foulée publié un dossier de plainte complet à l’encontre d’Apple. La firme de Cupertino ne s’est évidemment pas laissée faire, et menace de couper tous les comptes développeurs d’Epic Games sur iOS et macOS dès la fin du mois d’août. Cela aurait un impact incroyablement néfaste sur l’éditeur, qui espère que la justice se rangera de son côté et empêchera Apple d’en arriver là.

Il semblerait par ailleurs qu’Epic Games compte également sur d’autres entités pour mettre des bâtons dans les roues au géant de la tech…

Des grands noms de l’industrie ont été contactés

L’éditeur a contacté plusieurs entreprises dans le but de créer une véritable alliance contre Apple. C’est par exemple le cas de Spotify, qui se bat contre le monopole de la marque à la pomme depuis plusieurs mois déjà. Si le service de streaming n’a pas rejoint Epic Games, il a tenu à le féliciter :

« Nous applaudissons la décision d’Epic Games de prendre position contre Apple et de faire la lumière sur l’abus de position dominante d’Apple. Les pratiques déloyales d’Apple ont désavantagé ses concurrents et privé les consommateurs pendant bien trop longtemps. Les enjeux pour les consommateurs et les développeurs d’applications, grands et petits, ne pourraient être plus élevés et faire en sorte que la plateforme iOS fonctionne de manière compétitive et équitable est une tâche urgente aux implications considérables ».

Un autre éditeur de jeux vidéo, qui n’a pas souhaité être nommé, s’est également rangé du côté d’Epic Games, mais a aussi refusé de rejoindre ses rangs. Si pour l’instant, aucune alliance ne s’est formée, l’entreprise ne manque pas de soutiens de taille, à l’image de Facebook qui a déjà critiqué Apple et sa commission.