Il y a quelques jours Epic Games, à l’origine du jeu Fortnite, a littéralement piégé Apple et Google pour tenter de mettre fin au monopole des deux géants du web. Aujourd’hui Apple répond et ne compte clairement pas se laisser faire. La marque à la pomme a prévu de couper, à compter du 28 août, tous les comptes de développeurs d’Epic Games sur iOS et macOS.

Epic Games devient l’arroseur arrosé

Il y a de l’eau dans le gaz entre Apple et Epic Games. Tout cela a démarré en juin, lorsque l’éditeur de jeux vidéo a décidé de rejoindre la protestation contre la « taxe Apple » sur l’App Store. L’éditeur de Fortnite protestait contre les 15% à 30% que prélève Apple à chaque achat via une application présente sur l’App Store et l’interdiction de mettre en place un système de paiement alternatif. Pour contourner cela, Epic Games a instauré une monnaie alternative par l’achat de V-Bucks, pour éviter de devoir se plier aux règles d’Apple.

Aujourd’hui Apple annonce qu’Epic Games ne pourra plus faire de mises à jour sur Fortnite sur iOS, mais cela pourrait aussi avoir un impact sur tous les jeux qui utilisent les outils de création de jeux Unreal Engine d’Epic. L’éditeur a déposé une requête pour mettre fin à ces représailles qui pourraient causer sa mort. En attendant, Apple a retiré Fortnite de l’App store. Google a fait la même chose sur le Play Store.

Apple reste fidèle à sa politique

Si le moteur Unreal ne peut plus supporter les plateformes d’Apple, les développeurs de logiciels qui l’utilisent seront obligés d’utiliser des alternatives. Les dommages causés à l’activité d’Epic ainsi qu’à sa réputation et à la confiance de ses clients seront non quantifiables et irréparables. Comme le précise Epic : « une injonction préliminaire est nécessaire pour éviter qu’Apple n’écrase Epic avant que cette affaire ne soit jugée ».

Selon les spécialistes du marché, il est tout de même probable qu’Epic Games obtienne gain de cause sur le fond de ses revendications. Avec cette sanction, Apple peut clairement causer la perte du célèbre éditeur de jeux vidéo. Ce qui devait être un coup de communication magistral pour Epic se transforme en scénario catastrophe. Avant les déclarations d’Apple, Epic Games avait même appelé les joueurs de Fortnite à montrer leur soutien via le hashtag #FreeFortnite sur Twitter, et à exiger un remboursement de leurs achats dans le jeu auprès des deux entreprises.

Un porte-parole d’Apple a fait cette déclaration :

« L’App Store est conçu pour être un lieu sûr et fiable pour les utilisateurs et une grande opportunité commerciale pour tous les développeurs. Epic a été l’un des développeurs les plus performants de l’App Store, devenant une entreprise de plusieurs milliards de dollars qui touche des millions de clients iOS dans le monde entier. Nous souhaitons vivement que l’entreprise continue à faire partie du programme de développement Apple et que ses applications restent disponibles sur l’App Store. Le problème qu’Epic s’est créé est un problème qui peut facilement être résolu s’ils soumettent une mise à jour de leur application qui la rend conforme aux directives qu’ils ont acceptées et qui s’appliquent à tous les développeurs. Nous ne ferons pas d’exception pour Epic car nous ne pensons pas qu’il soit juste de faire passer leurs intérêts commerciaux avant les directives qui protègent nos clients ».