Durant le premier semestre 2020, les consommateurs ont passé 1,6 billion d’heures sur leurs smartphones, selon un rapport établi par App Annie. Un record qui tient son origine dans la crise sanitaire de Covid-19, et qui a évidemment profité à de multiples services. Netflix, par exemple, a gagné 15,8 millions d’abonnés pendant le confinement. L’utilisation des réseaux sociaux a augmenté de 61%, et plus largement, le trafic Internet a connu une hausse de 70%. Des comportements qui ne sont pas passé inaperçus aux yeux des annonceurs, et en particulier de ceux qui diffusent leurs publicités sur mobile.

Le smartphone est devenu l’élément central du quotidien des personnes confinées

La grande majorité des pays à travers le monde a fait le choix de confiner sa population pour ralentir la propagation du Covid-19. Le confinement a ainsi duré plus ou moins longtemps en fonction des régions du monde, mais il a largement marqué et transformé les habitudes des utilisateurs de smartphones. En effet, le téléphone portable est devenu un outil majeur au quotidien et les entreprises et marques l’ont bien compris.

Les consommateurs ont acheté des jeux pour mobiles, notamment en France, fait leurs courses en ligne via leur portable et ont téléchargé différentes applications de visioconférence, dans le cadre du télétravail ou même pour préserver un lien avec des proches… Autant de comportements exacerbés, qui ont permis aux marques et entreprises qui avaient stoppé leurs dépenses publicitaires, de les recentrer sur la publicité mobile.

C’est ainsi qu’Amir Ghodrati, directeur d’analyse de marché qui a contribué au rapport, explique : nous traversons « le moment le plus important » pour la publicité mobile car les consommateurs ont adopté de nouvelles habitudes et que le smartphone a pris une place encore plus importante dans leur quotidien. Il précise : « Nous voyons vraiment les gens s’engager sur le mobile sur le long terme, ils garderont leurs habitudes après la crise ». Pour le directeur d’analyse, cela ne fait aucun doute : « Si vous avez la capacité de faire de la publicité mobile maintenant, c’est le meilleur moment pour le faire ». Un conseil qui n’a pas été attendu par certains puisque lorsque le confinement battait son plein, les emplacements d’annonces mobiles ont augmenté de 70%.

Les achats sur mobile ont déjà atteint les 50 milliards de dollars

Durant le premier semestre 2020, les dépenses effectuées via un téléphone portable ont atteint 50 milliards de dollars. Plus de 64 milliards d’applications, jeux ou non, ont été téléchargées sur l’App Store et Google Play en seulement quelques mois, dans le monde entier. En moyenne, au mois d’avril, chaque personne aurait passé plus de 4 heures sur son téléphone portable, ce qui représente 20% de temps supplémentaires par rapport à 2019.

Globalement, le temps passé sur un smartphone concentre beaucoup de temps passé sur des applications professionnelles telles que Zoom, Teams, ou encore Google Meet. Les applications dédiées aux activités professionnelles ont d’ailleurs enregistré une augmentation de téléchargement de 220% au second trimestre 2020, pile à l’heure du télétravail donc.

Et puisque le travail depuis la maison devrait continuer un certain temps encore pour un certain nombre d’entreprises, l’usage privilégié du mobile pourrait perdurer et s’inscrire un peu plus encore dans les habitudes des consommateurs.