Microsoft a éclairci la situation concernant son acquisition de TikTok, ce dimanche 2 août 2020. Dans un article de blog, l’entreprise affirme qu’elle compte faire avancer ses négociations avec Bytedance, maison-mère de l’application chinoise. Objectif : trouver un accord avant le 15 septembre prochain.

Satya Nadella s’est entretenu avec Donald Trump

Le 31 juillet au soir, Donald Trump a déclaré vouloir bannir purement et simplement TikTok aux États-Unis. Une déclaration tonitruante qui est intervenue alors même que Microsoft était déjà en négociations avec ByteDance, maison-mère de l’application, pour faire l’acquisition de cette dernière. En conséquence, les discussions entre les deux partis ont été mises en suspens, mais pas pour longtemps.

Suite à une conversation entre Satya Nadella (PDG de Microsoft) et Donald Trump qui a permis de clarifier les intentions de la Maison Blanche, la firme de Redmond se déclare « prête à poursuivre les discussions pour étudier la possibilité de rachat de TikTok aux États-Unis« . Plus encore, elle assure vouloir avancer « rapidement » afin de conclure les négociations au plus tard le 15 septembre 2020. Durant l’ensemble du processus, Microsoft poursuivra le « dialogue avec le gouvernement des États-Unis, y compris avec le président« .

Microsoft rassure la Maison Blanche et dévoile ses intentions

Cette déclaration de la part de Microsoft s’accompagne également de détails concernant les termes de son rachat de TikTok. Dans son communiqué, la firme de Redmond dévoile qu’en plus des États-Unis, elle souhaite également prendre le contrôle de l’application chinoise sur les marchés du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande. Elle précise : « Microsoft pourrait inviter d’autres investisseurs américains à participer à cet achat sur une base minoritaire ».

Microsoft promet par ailleurs que l’expérience sur TikTok resterait identique à celle que l’on connaît aujourd’hui, mais que des « protections de classe mondiale en matière de sécurité, de confidentialité et de sécurité numérique » seraient ajoutées. La firme indique : « Le modèle d’exploitation du service serait conçu de manière à garantir la transparence pour les utilisateurs ainsi qu’une surveillance appropriée de la sécurité par les gouvernements de ces pays ».

Enfin, dans le cas d’un rachat, Microsoft garantira que toutes les données privées des utilisateurs américains de TikTok seront transférées aux États-Unis. Dans la mesure où ces données sont actuellement stockées ou sauvegardées en dehors du territoire américain, la firme veillera à ce qu’elles soient supprimées des serveurs après leur transfert. Voilà qui a dû rassurer Donald Tump et son gouvernement.