Une nouvelle étude montre à quel point l’écosystème d’applications d’Apple est important dans le business model des entreprises du monde. L’App Store aurait généré 519 milliards de dollars (457 milliards d’euros) au cours de l’année 2019 selon la marque à la pomme.

519 milliards de dollars générés en 2019 sur l’App Store

Il s’agit d’un record par rapport aux années précédentes. Jamais les revenus générés par l’App Store n’avaient été aussi élevés. Cette étude a été menée par des économistes du groupe américain. Ils ont tenté d’analyser de manière exhaustive l’écosystème de l’App Store, qui abrite aujourd’hui près de 2 millions d’applications. Pour rappel, son lancement remonte à l’année 2008. Aujourd’hui, l’App Store est consulté par près d’un demi-milliard de personnes chaque semaine à travers 175 pays. Sans oublier l’écosystème de développeurs sans qui rien ne serait possible. Ils sont 23 millions.

Cette étude s’arrête sur les transactions qui ont lieu au sein de l’App Store. C’est ce chiffre colossal de 519 milliards de dollars qui ressort. L’étude prend en compte le nombre de ventes qui transitent par l’App Store. Quand vous payez pour acheter une application par exemple, mais aussi les transactions réalisées au sein même de chaque application : quand vous commandez un repas sur Uber Eats. L’étude montre que plus de 85 % de ces 519 milliards de dollars reviennent aux entreprises tierces.

En revanche, les chercheurs ne parlent pas du caractère anticoncurrentiel que certains analystes prêtent à l’App Store. Philip Shoemaker, ancien responsable de l’App Store, a supervisé la validation des applications entre 2009 et 2016, estime que la marque à la pomme ne traite pas équitablement certaines applications qui pourraient lui faire de l’ombre. Un rapport du New York Times allait également dans ce sens à la fin de l’année 2019 affirmant qu’Apple favoriserait largement ses propres applications sur l’App Store.

Comment ces revenus sont-ils répartis ?

Il est intéressant de s’arrêter sur la répartition de ces revenus : la vente de biens et services physiques représentent la part la plus importante (413 milliards de dollars, soit 364 milliards d’euros). Ensuite viennent les applications de voyage comme Expedia ou Opodo. Elles représentent 57 milliards de dollars, soit 50 milliards d’euros. Les applications de transport comme Uber et Lyft arrivent en troisième position avec un chiffre d’affaires de 40 milliards de dollars, soit 35 milliards d’euros. Les applications de livraison comme Deliveroo ou Uber Eats arrivent juste derrière avec des revenus à 31 milliards de dollars, soit 27 milliards d’euros.

Notons également que la vente de publicité dans les applications représentait en 2019 45 milliards de dollars (39 milliards d’euros), dont 44 % proviennent de la publicité des jeux vidéo. Les autres applications qui ont généré des revenus grâce à la publicité, nous les connaissons bien, il s’agit des réseaux sociaux comme Twitter, Facebook ou Pinterest. Enfin, comme aime le rappeler Tim Cook :

« L’App Store est un lieu où les innovateurs et les rêveurs peuvent donner vie à leurs idées, et où les utilisateurs peuvent trouver des outils sûrs et fiables pour améliorer leur vie. Dans une période difficile et instable, l’App Store offre des opportunités durables pour l’entrepreneuriat, la santé et le bien-être, l’éducation et la création d’emplois, en aidant les gens à s’adapter rapidement à un monde en mutation ».