La Poste a fait du numérique et de la responsabilité sociale et environnementale de véritables leviers de sa transformation. Pour la 6e édition de son programme d’accélération French IoT, elle recherche, avec ses partenaires grands groupes, des start-up partageant les mêmes valeurs : la place faite aux femmes entrepreneures et l’innovation dans des services connectés à impact positif.

Le groupe La Poste a lancé depuis le 29 avril l’appel à candidature pour la 6e édition de son concours French IoT. Créé en 2015, le concours vise à soutenir les startups innovantes développant des services connectés à impact positif dans cinq domaines : services, smart city & mobilité, deep tech, gov & civic tech et santé.

Dans la même catégorie

Le concours French IoT porte depuis son origine des valeurs de responsabilité sociale et environnementale. Cette année, il se double d’une dimension particulière en raison du contexte inédit suscité par la pandémie. Pour le groupe dirigé par Philippe Wahl, il s’agit en effet de préparer le monde de demain en favorisant les jeunes pousses s’ouvrant à la parité dans leur gouvernance et engagée à 100% dans une innovation responsable.

Les startups ont jusqu’au mercredi 10 juin pour déposer leur dossier sur le site concours-french-iot.laposte.fr. Les lauréates bénéficieront de 6 mois d’accompagnement complet proposés par le programme French IoT : bootcamp, ateliers et mentoring, conseil en plan de financement et accompagnement des levées de fonds, mise en relation business ou encore accès privilégié aux solutions digitales du groupe pour réaliser des tests d’usage, des tests techniques et faciliter le quotidien.

Les startups disposeront de plus d’une relation privilégiée avec les partenaires grands groupes du programme pour la mise en place d’expérimentation business : le Fonds Innovation & Recherche de la Fédération Hospitalière de France, Malakoff Humanis et le Groupe RATP.

Des startups sélectionnées selon leur impact sociétal et environnemental

Les jeunes entreprises qui pourront accéder au programme French IoT seront sélectionnées sur la base des 5 critères communs aux éditions précédentes, en vue d’apprécier le potentiel de réussite des startups : le service rendu ou l’usage, la qualité technique de la solution, le caractère innovant, le business model et l’équipe.

Un sixième critère prolongera cette année les choix réalisés lors des éditions précédentes : l’évaluation de l’impact social, sociétal et environnemental des innovations présentées. Les startups devront également respecter des règles éthiques, notamment en matière de gestion des données, ou encore en favorisant une approche inclusive. Une volonté de La Poste de faire correspondre ce concours avec ses ambitions en matière de responsabilité sociale et environnementale et de transformation interne.

Soutenir l’entrepreneuriat féminin

L’un des autres objectifs affichés par l’édition 2020 du concours French IoT est le soutien à l’entrepreneuriat féminin. Seules 9% des startups sont en effet dirigées par des femmes. Grâce à un travail de promotion accru auprès des réseaux de femmes entrepreneures, la sélection 2019 du concours a affiché une progression significative de la place des femmes au sein des startups de sa communauté. Elles représentaient près de 45 % des équipes dirigeantes au sein des 57 startups qui ont intégré la communauté 2019 (contre 25% en 2018). Parmi les 15 startups lauréates en 2019, 5 ont été cofondées par des femmes (contre 1 à 2 par promotion depuis 2015).

En 2020, le concours French IoT souhaite franchir une nouvelle étape dans l’encouragement des femmes à entreprendre. L’objectif est d’atteindre la parité parmi les startups lauréates : la moitié d’entre elles devra compter au moins une femme dans leur équipe dirigeante. Une démarche qui s’inscrit dans la volonté de La Poste de favoriser la place des femmes dans le secteur du numérique.

Dans le contexte sanitaire et économique actuel, La Poste souhaite confirmer son soutien à l’innovation et aux entrepreneurs en réaffirmant sa conviction que le numérique représente un des leviers de l’accompagnement des transitions de la société, en posant une condition : que la technologie soit mise au service de l’humain.

Les start-up intéressées peuvent déposer leur candidature en ligne jusqu’au mercredi 10 juin 2020, sur la plateforme dédiée : concours-french-iot.laposte.fr