Tous les appareils électroménagers en passant du four au lave-vaisselle ou encore au réfrigérateur peuvent désormais être connectés à Internet. Pourtant, LG et Whirlpool ont admis le 20 janvier que seulement 50 % des objets intelligents sont effectivement connectés à Internet par les acheteurs. Au-delà de l’ironie de la situation, ce chiffre représente un manque à gagner pour les entreprises souhaitant vendre des pièces de rechange ou des services d'abonnement.

Les utilisateurs manquent-ils simplement de confiance envers les entreprises ?

« Moins de la moitié de nos appareils intelligents vendus, [NDLR 90% de la totalité des ventes], sont connectés à Internet », reconnaît LG dans les colonnes du Wall Street Journal. L’entreprise Whirlpool a, quant à elle, déclaré que « plus de la moitié » sont connectés. Selon Henry Kim, directeur américain de ThinQ, la division des appareils intelligents de LG, interrogé par le quotidien, le problème viendrait d’un manque de communication avec le client. Les acheteurs ne sauraient tout simplement pas ce qu’une connexion à Internet peut apporter.

En plus du manque d'information, les consommateurs peuvent être tout simplement refroidis par les demandes d’accès aux données personnelles. Au moment de la connexion, ils doivent accepter que les fabricants puissent accéder aux informations d’utilisation de l’appareil, et d’envoyer des mises à jour en temps réel. Pour rassurer les clients sur l’exploitation de celles-ci, Whirlpool offre la possibilité de refuser de les partager. De son côté, LG oblige l’utilisateur à accepter, mais garantit qu’elles sont anonymisées.

Les scandales autour de l’utilisation des données ne rassurent pas. En 2013, LG avait admis qu’elle collectait des informations sur ses téléviseurs sans demander le consentement des utilisateurs. La firme s’était défendue en expliquant que les données n'étaient « pas personnelles » et qu’elles n’étaient « utilisées que pour le ciblage publicitaire ».

Ils existent aussi différents facteurs pouvant empêcher un appareil intelligent de se connecter à Internet : changement de fournisseur, modification du mot de passe Wi-Fi… Dans ces situations, les acheteurs ne penseront pas forcément à reconnecter leur micro-ondes en priorité.

Les fabricants d’objets connectés du quotidien passent, donc, à côté d’un revenu lié aux abonnements. Ces abonnements consistent en différents services, les clients de Whirlpool peuvent synchroniser un four intelligent afin qu’il suive les instructions de la recette, dans des actions plus complexes que cuire et chauffer. Quant à LG, l’entreprise sud-coréenne a constaté une augmentation progressive des ventes de filtres à eau sur les réfrigérateurs connectés par rapport aux autres. Les entreprises ont pour objectif d’inclure de nouvelles fonctionnalités, notamment des alertes de sécurité pour savoir si une pièce a besoin d’être changée.

Les entreprises d’électroménager ont besoin de convaincre les utilisateurs de s’abonner à leurs services. L’an passé et encore aujourd’hui, ils doivent faire face à un contexte économique compliqué, confronté à la hausse du prix des matières premières, la baisse des ventes et le manque d’investissement des actionnaires. Pour augmenter leurs revenus, LG et Whirlpool ont déclaré que la connectivité des appareils à Internet est une « priorité essentielle ». À l’avenir, ils souhaitent mieux communiquer sur les avantages et rassurer sur l’utilisation des données pour convaincre leurs clients de ne pas laisser leurs appareils hors ligne.