Nuro, une startup fondée par deux anciens ingénieurs de Google, a obtenu le feu vert pour tester ses véhicules autonomes en Californie. Si l’entreprise avait déjà une autorisation pour faire rouler ses véhicules avec un conducteur de sécurité à bord, dans l’État de l’Ouest des États-Unis, cette fois-ci elle pourra les faire rouler de manière totalement autonome.

Nuro et Waymo prennent la tête de la course

C’est le petit détail qui fait toute la différence. En effet, de plus en plus d’entreprises obtiennent une autorisation pour tester des véhicules autonomes. Surtout en Californie. Cependant, peu ont obtenu un feu vert du DMV (Department of Motor Vehicles) pour tester leurs véhicules sans conducteur.

Jusqu’à présent, seule la filiale d’Alphabet, Waymo, avait obtenu cette autorisation. Nuro rejoint donc le club très fermé des entreprises qui peuvent faire rouler des véhicules de manière totalement autonome. D’après le directeur du DMV, Steve Gordon :

“La sécurité des automobilistes est la priorité absolue du DMV, et nous ne délivrons pas ces permis à la légère. Nuro a répondu aux exigences du DMV. Nous lui accordons ce permis afin qu’elle puisse tester ses véhicules de livraison sans conducteur sur les routes publiques de Californie”.

Une voiture de livraison totalement autonome

Ces voitures autonomes rouleront dans les comtés de Santa Clara et de San Mateo, y compris dans les principaux centres de la Silicon Valley comme Mountain View, Palo Alto et Sunnyvale. L’entreprise prévoit d’utiliser ces véhicules pour effectuer des livraisons gratuites auprès de clients sélectionnés avec minutie. Les livraisons auront notamment lieu dans la de Mountain View. À terme, Nuro envisage de développer un service de livraison complet qui fonctionnerait dans l’ensemble de la Californie.

Après avoir levé un milliard de dollars en février 2019, c’est un véritable coup de maître pour Nuro, bien que cela arrive à un moment où la Californie est totalement confinée. Comme une grande partie du reste du monde. Nuro précise que son programme de livraison autonome démarrera une fois que la pandémie sera terminée, quand le confinement sera levé. On peut néanmoins se demander si de tels véhicules ne pourraient pas être utiles pendant cette période.

Nombreux sont ceux qui se font livrer de la nourriture. Les déplacements sont limités, alors les véhicules autonomes sans conducteur pourraient s’avérer être une solution. C’est justement le cas en Chine depuis quelques jours. Une voiture autonome a été spécialement conçue pour lutter contre le Covid-19. Ce véhicule sans conducteur est capable de contrôler la température des passants à distance et peut même assurer la livraison des colis.