Google vient de sortir au grand jour l’aperçu de la version Android 11. Sortie annuelle un peu précoce, mais comme le rapporte 9To5Google, la firme de Mountain View a tenu cette fois à laisser un peu plus de temps aux développeurs pour qu’ils puissent donner un retour de leurs premières impressions et préparer les applications aux dernières fonctionnalités. En attendant de voir sur quoi porteront les éventuelles améliorations ou ajustements, voici les principales nouveautés du système d’exploitation Android 11, dont le lancement public est prévu pour le troisième trimestre 2020.

Les principales évolutions avec la version Android 11

Les spécialistes vous diront que cet aperçu montre une version très proche d’Android Q, toutefois quelques nouvelles fonctionnalités semblent déjà bien élaborées et « stables ».

Une version qui privilégie la sécurité, et la vie privée

Un pas de plus vers le respect de la vie privée et la sécurité semble avoir été fait. L’esprit général porte à croire qu’il faut redonner un peu de pouvoir à l’utilisateur, ou du moins faire mine de demander son autorisation. Aussi une demande d’autorisation systématique sera faite à l’utilisateur pour l’emploi de la caméra ou du micro smartphone. Demande réitérée à chaque fois si celui-ci ne décide pas de la donner une fois pour toutes.

Par ailleurs il semblerait que Google Play Store ait modifié les règles de confidentialité pour ses applications, ainsi les demandes de géolocalisation n’apparaîtraient qu’en cas de réelle nécessité. Autre élément important, Google souhaite fluidifier le système de mise à jour des prochaines versions. Notamment pour garantir plus de sécurité et permettre aux applications de modifier certains éléments, sans avoir à lancer une mise à jour complète du système.

En outre, le système de stockage d’Android 10, qui permettait une meilleure sécurisation des données, a encore été amélioré sur Android 11, en priorité pour faciliter son usage auprès des développeurs. Il semblerait qu’un réel travail ait été fait pour aider les développeurs à identifier plus facilement les fuites de mémoire sur les applications, pouvant entraîner des failles de sécurité.

Même chose pour le système biométrique, plus flexible pour les développeurs, et qui devrait simplifier l’usage de la reconnaissance faciale, ainsi que l’identification par reconnaissance d’empreintes.

S’adapter à la 5G, et permettre une meilleure connectivité

De grands changements porteront naturellement sur la 5G. Aussi la version Android 11 propose de nouvelles interfaces de programmation (API) pour permettre aux développeurs d’évaluer le comportement de la bande passante du smartphone. L’objectif ensuite sera bien sûr d’adapter les applications à cette bande passante, afin de gagner en réactivité.

Des efforts ont été faits pour permettre aux applications de disposer d’une meilleure connectivité. Le filtrage des appels devrait être amélioré en disposant ainsi plus facilement de nouvelles informations. La gestion des connexions Wifi, et les informations sur la qualité du réseau devraient également subir des améliorations.
Les applications pourront mettre en place l’activation d’un mode « latence basse » sur un moniteur externe. Ce type de fonctionnalité permettra à des services de streaming d’être plus efficaces notamment grâce à la création de nouveaux codecs. Netflix a pour sa part annoncé le lancement de la diffusion en streaming avec le nouveau codec vidéo AV1 début février, et uniquement disponible sur Android pour l’instant.

De nouvelles fonctionnalités d’écran, image, vidéo

Il sera de nouveau possible d’accéder à l’enregistrement d’écran natif, sans avoir à passer par une autre application.

Par ailleurs, les conversations, logées dans des bulles, pourront être placées sur l’écran d’accueil. L’accès aux messages est ainsi plus rapide, et les derniers messages reçus apparaissent en première position, même principe qu’avec Facebook Messenger, donc.

Une nouvelle interface de programmation permettra un meilleur décodage des formats JPEG, PNG, et WebP. L’API offrira également la possibilité de créer des animations HEIF (moins gourmandes que les GIF).

Enfin deux bonnes nouvelles pour le commun des mortels : la version 11 permettra les captures d’écran vidéo (Alléluia !), et d’écouter de la musique avec son casque sans fil sans que le Bluetooth soit coupé en mode avion. Détail qui a son importance…

Pour les curieux, vous pouvez, depuis le 19 février, installer la version temporaire sur les mobiles allant du Google Pixel 2 au Google Pixel 4 XL. Toutefois, si vous n’êtes pas développeur, il semblerait que ce ne soit pas l’idée du siècle…