Plusieurs semaines après son achat de l’entreprise Fitbit, Google engage de nouvelles personnes, dont le travail relève du domaine de la santé, avec particulièrement l’embauche du Docteur Jacqueline Shreibati, qui était jusque là le médecin en chef de la société AliveCor, comme le dévoile CNBC. Son profil LinkedIn a d'ailleurs été mis à jour, bien que son poste n'ait pas été renseigné.

Le docteur Shreibati va rejoindre les équipes de Google Health

En intégrant Google, Jacqueline Shreibati va prendre part au travail des équipes de Google health, elle sera donc sous la direction des docteur Karen Desalvado et David Feinberg. Elle pourra notamment rejoindre différents projets, tout particulièrement celui qui vise à faire appel à l’intelligence artificielle pour aider les médecins dans leur travail quotidien.

Dans la même catégorie

Ce changement d’entreprise de la part du docteur intervient alors qu’elle avait fait l’objet d’une promotion en février dernier, passant ainsi d’un poste de cardiologue à celui de médecin en chef d’Alivecor, cela alors qu’elle était en amont vice-présidente des affaires médicales de l’entreprise. Pour que le médecin ait accepté de rejoindre Google Health, on peut imaginer que l’offre faite par Google, en matière de mission notamment, ait pu être intéressante.

Aucun projet lié à Fitbit évoqué officiellement

Pour l’heure, son embauche n’est pas annoncée comme liée à Fitbit. Et pour cause, la fusion des deux entreprises est pour le moment l’objet d’une enquête antitrust de la part du département judiciaire américain. Fitbit et Google sont donc encore deux sociétés disctinctes à cette heure, même si le travail et l‘expérience de Jacqueline Shreibati pourraient être utiles à Fitbit dans le futur, notamment en matière d’équipement informatique puisque le docteur travaillait sur des appareils mobiles destinés au grand public chez Alivecor, et elle serait donc formée et disposée à travailler sur des objets liés à la santé comme ceux de Fitbit.

Même si rien n’est officiel entre Fitbit et Google, ce dernier semble malgré tout suffisamment en confiance pour commencer un recrutement d’experts de la santé mais aussi de médecin qui pourront conduire l’entreprise dans le domaine, afin que Google améliore notamment ses recherches scientifiques mais aussi les objets qu’ils commercialisent.