Il y a quelques jours Nike a annoncé se retirer d’Amazon afin de se concentrer sur les ventes en direct. À présent, c’est au tour du géant suédois spécialiste dans la conception et vente de mobilier, IKEA, de quitter le leader du e-commerce comme le rapporte RetailDetail.

Deux acteurs forts claquent la porte à Amazon

Nike a en 2017 décidé de s’associer à Amazon, suite à une baisse des ventes, une concurrence accrue; mais également un grand nombre de contrefaçons vendues sur la plateforme de Jeff Bezos.
Aujourd’hui l’entreprise travaille sur une tout autre stratégie et cherche à se concentrer sur la vente en directe et la relation avec le consommateur final. Des choix dictés par le futur patron de Nike, John Denahoe qui prendra son poste dès 2020.

IKEA, le spécialiste des meubles en kit a décidé de suivre le mouvement, en mettant fin à son accord avec Amazon. Sur Amazon, IKEA ne vendait pas de “grands” produits, pas de canapé ou de lit, mais plutôt de petits produits à l’instar d’ustensiles de cuisine.
Le partenariat entre Amazon et IKEA était à l’essai aux États-Unis, mais ce dernier vient de prendre fin, sans réelles raisons. Contrairement à Nike, la contrefaçon sur les petits objets est plus rare. IKEA souhaite très probablement conserver des canaux uniques et directs pour vendre ses produits.

Amazon doit-il prévoir une vague de départ ?

Une chose est sûre, en l’espace de quelques jours, deux acteurs importants ont décidé de quitter le navire Amazon. Est-ce pour Amazon, le début de nombreux départs de marques internationales ? Apple, Samsung ou encore Nintendo pourraient-elles également quitter le navire, afin de privilégier des ventes en direct via leur propre site ?

Amazon est un outil pratique, permettant de trouver divers produits, lire les avis d’autres utilisateurs, etc. Mais est-ce vraiment une finalité pour les marques ?
Après avoir fait un tour sur Amazon, les internautes ne se rendent-ils pas directement sur le site officiel de la marque ? Amazon reste cependant un point d’entrée pour de nombreuses marques, c’est certain, une sorte de vitrine mondiale.

Le fait que Nike quitte Amazon est une décision stratégique certes, mais le nombre de contrefaçons sur la plateforme ne risque t-il pas d’augmenter ? Comme le rapporte Eric Heller, directeur du Centre d’Excellence Amazon, “les choses vont empirer pour Nike en n’étant pas sur Amazon“. “Birkenstock est le meilleur exemple de ce qui va arriver à Nike. Une recherche sur Amazon pour Birkenstock Arizona – un type de chaussure – donne 601 résultats. C’est ce qui arrive sur Amazon quand tu t’en vas“. Birkenstock a arrêté il y a trois ans de vendre sur Amazon.