Le MIT crée un logiciel pour apprendre aux robots à fabriquer d'autres robots
Intelligence Artificielle

Le MIT crée un logiciel pour apprendre aux robots à fabriquer d’autres robots

Cette invention pourrait notamment permettre aux robots de moduler leurs fonctionnalités, pour s'adapter à de nouvelles tâches.

Une équipe de chercheurs du MIT vient de mettre au point un petit logiciel à implémenter dans l’intelligence artificielle des robots. Ceci, afin qu’ils soient capables de fabriquer eux-mêmes, d’autres robots, ou même de s’améliorer. Cette technologie pourrait révolutionner le domaine de la robotique et donner encore plus d’autonomie aux intelligences artificielles.

L’apprentissage autonome

Comment concevoir de nouveaux robots, sans avoir à les fabriquer nous-mêmes ? En demandant aux robots déjà existant de le faire. C’est la solution que veut tester le MIT, avec le développement d’une nouvelle technologie qui permet aux robots de gagner en autonomie et d’adapter leurs capacités. Cette innovation n’est pas sans nous rappeler celle récemment présentée par NVIDIA, qui veut permettre à ses robots d’apprendre par eux-mêmes.

En effet, dans les nouveaux laboratoires de NVIDIA, à Seattle, une équipe de chercheurs s’attèle à mettre en place cette nouvelle méthode d’apprentissage. Pieter Abbeel, chercheur à l’Université de Berkeley précise que : « pour tous ceux qui font de la recherche en simulation vers la réalité, cette nouvelle méthode devrait être un gain de temps considérable. Nous repensons totalement l’approche, vous gagnerez du temps pour observer et pour rédiger ».

Plus de modularité

De son côté, le MIT développe une technologie puissante qui pourrait permettre aux robots de se moduler eux-mêmes. Concrètement, en fonction des tâches qu’ils ont à réaliser, les robots pourront eux-mêmes configurer leurs programmes pour s’adapter aux missions qui leur sont confiées. Le Massachusetts Institute of Technology estime que sa technologie pourrait mener à des assemblages particulièrement intéressants.

Des robots très spécifiques pourraient bientôt voir le jour. Les chercheurs estiment que leur technologie pourrait faire passer les robots à un stade supérieur : d’une machine très spécifique et coûteuse, ils pourraient devenir de vrais couteaux suisses, adaptables à chaque situation. Démonstration :

Send this to a friend