Apple accusée de vendre les données des utilisateurs iTunes
Technologie

Apple accusée de vendre les données des utilisateurs iTunes

Apple qui ne souhaite pas être comparée à Facebook ou Google, se retrouve à son tour devant la justice.

Des clients Apple poursuivent la firme du Cupertino, en prétendant que la société vendrait sans autorisation des données personnelles liées aux achats iTunes. Ironie du sort, lors du CES 2019, Apple se targuait d’une affiche sur laquelle était inscrit « ce qui se passe sur votre iPhone reste sur votre iPhone ».

Une action illégale, et nuisible.

Vendredi, trois clients iTunes du Rhode Island, et du Michigan ont intenté une action en justice devant la cour fédérale de San Francisco. Ils cherchent à représenter les milliers d’Américains victimes d’une divulgation illicite de leurs informations personnelles. La révélation de ces données en plus d’être illégale peut également s’avérer nuisible. Les clients iTunes ont déclaré devant la cour fédérale : « Par exemple, toute personne ou entreprise pourrait acheter une liste avec les noms et adresses de toutes les femmes célibataires de plus de 70 ans ayant fait des études universitaires et dont le revenu familial est supérieur à 80 000 dollars, qui ont acheté de la musique country à Apple via son application mobile iTunes Store ». Selon leurs dires ces listes de données seraient facilement accessibles. Il faudrait compter 136 dollars pour mille individus.

Les plaignants réclament 250 dollars pour chaque client iTunes du Rhode Island. En ce qui concerne le Michigan, ils exigent 5000 dollars par client. Le tout en vertu des lois sur la protection de la vie privée propre à chaque État. Contacté par Bloomberg, Apple n’a toujours pas tenu à répondre.

Send this to a friend