TechnologieTransports

Toyota offre 24 000 brevets en open source sur sa technologie hybride

Le constructeur japonais a annoncé que bientôt, 24 000 brevets de sa technologie hybride seront accessibles gratuitement, dans le but de réduire les émissions de CO2.

Toyota a annoncé hier que bientôt, 24 000 de ses brevets basés sur la technologie hybride, seront accessibles gratuitement. Le but de cette manœuvre ? Réduire les émissions de CO2 dans le domaine de l’automobile. Si la marque a su se faire une place sur la planète Terre, elle ne reste pas pour autant sur ses acquis en s’engageant dans la construction du rover japonais qui partira en mission sur la Lune, d’ici 2029.

Cette initiative sera, de prime abord, très utile pour les gouvernements et les constructeurs automobiles, mais également pour la société en général. L’objectif étant de limiter les émissions de CO2 et donc de lutter contre le réchauffement climatique.

23 740, c’est le nombre exact de brevets qui seront délivrés par Toyota jusqu’en 2030. À la pointe de la technologie hybride mise au point par la firme, les brevets ont également été utilisés sur les modèles de cette dernière, et potentiellement sur le nouveau prototype de conduite autonome qui avait été présenté lors du CES 2019.

En plus des brevets, l’entreprise a affirmé qu’elle fournirait également un soutien technique payant aux constructeurs automobiles qui souhaitent développer des voitures électriques. Shigeki Terashi, le vice-président de Toyota, a déclaré qu’« en se basant sur le nombre de demandes d’informations que nous recevons sur nos systèmes d’électrification de véhicules de la part des entreprises, qui reconnaissent le besoin de populariser les technologies de véhicules hybrides et électrifiés, nous pensons que le moment est venu de coopérer ». Il ajoute également que « si le nombre de véhicules électrifiés augmente de manière significative au cours des 10 prochaines années, ils deviendront une norme et nous espérons jouer un rôle dans le soutien de ce processus ».

Toyota sera également le premier constructeur automobile à travailler avec Nvidia, prenant ainsi une longueur d’avance sur sa concurrence. À terme, l’entreprise a l’intention de créer une voiture 100% autonome.

La firme voit encore plus loin, en imaginant un système de service d’abonnement pour ses modèles de voitures à Tokyo. L’objectif étant de récompenser les personnes en fonction de leur conduite. Il va de soi que la conduite prudente et écologique pèsera dans la balance.

À ce jour, Toyota a vendu 13 millions de véhicules hybrides, et compte tenir son cap de leader dans ce secteur en innovant, tel qu’il le fait déjà.

Send this to a friend