Tesla poursuit 4 de ses anciens employés opérant maintenant pour Zoox
TechnologieTransports

Tesla poursuit 4 de ses anciens employés opérant maintenant pour Zoox

Tesla encore en procédure contre une entreprise concurrente. Cette fois-ci, il s'agit de Zoox. Quatre anciens de chez Tesla ont apparemment rejoint la startup en apportant des informations confidentielles avec eux.

Cette semaine, Tesla a engagé une procédure contre quatre de ses anciens employés concernant un prétendu vole de secrets commerciaux pour les divulguer à une entreprise rivale. Selon la plainte déposée par l’entreprise, Scott Turner, Sydney Cooper, Christian Dement et Craigh Emigh auraient fourni des informations confidentielles à la startup concurrente Zoox. Ces documents auraient grandement permis à cette entreprise d’accélérer son développement.

Selon Tesla, un tel agissement est une violation de contrat, même si ces quatre personnes ne faisaient plus partie de l’entreprise. Les dossiers comprenaient des documents d’inventaire, des schémas d’entreprise et d’autres éléments d’information exclusifs. Elon Musk a découvert le poteau rose lorsque Emigh, a envoyé par erreur, après avoir rejoint Zoox, un e-mail à l’ancienne adresse Tesla de Cooper. Ce mail contenait une version modifiée d’un document appartenant à Tesla.

L’entreprise californienne Zoox compte un grand nombre d’expatriés de Tesla. Selon Business Insider, près de 100 anciens de chez Tesla, opèrent aujourd’hui pour la startup. Dans ce marché extrêmement concurrentiel et en permanente évolution, les cas de ce type ne sont pas rares. Une situation similaire a impliqué Waymo et Uber l’année dernière. Anthony Levandowski, un ingénieur ayant décidé de quitter Waymo a emporté avec lui 14 000 dossiers confidentiels. Par la suite, il rejoint Uber en emmenant évidemment ces précieuses informations. Ce célèbre procès a marqué la Silicon Valley, en trouvant finalement un accord à l’amiable entre les deux entreprises.

Tesla est aussi habituée de ces procédures, en 2018, Elon Musk a accusé Martin Tripp, un lanceur d’alerte, d’avoir trahi la société en divulguant des informations confidentielles à Business Insider.

Send this to a friend