Créativité Intelligence Artificielle

Google utilise l’IA pour projeter des images sur le Walt Disney Concert Hall à Los Angeles

Pour les 100 ans du Philharmonique de Los Angeles, l’artiste Refik Anadol collabore avec le programme Artists and Machine Intelligence de Google

Conçue par l’architecte Frank Gehry, la salle de concert Walt Disney Concert Hall (WDCH) loge en son sein depuis 2003, le Philharmonique de Los Angeles. Par ailleurs, à l’occasion de ses 100 ans, l’artiste Refik Anadol, âgé de 33 ans, a collaboré avec le programme Artists and Machine Intelligence de Google.

Par le biais de cette collaboration avec le programme Artists and Machine Intelligence de Google, Refik Anadol souhaite concevoir une projection visuelle sur les murs extérieurs du Philharmonique. Dans le but de rendre hommage au passé, mais également pour rêver de l’avenir. Une belle idée que l’artiste a eue, qui rend par la même occasion honneur à l’architecte Frank Gehry, concepteur du WDCH, qui espérait voir la beauté de la musique créée à l’intérieur, se refléter sur les murs extérieurs. « L’idée originale était de donner une conscience à la salle de concert. L’idée m’est venue dès le premier jour de mon arrivée à Los Angeles en provenance d’Istanbul. Je me souviens avoir loué une voiture et être allé dans le centre-ville pour jeter un coup d’œil au Walt Disney Concert Hall. À l’époque, j’étais photographe, intéressé par l’architecture et Frank Gehry était l’un de mes héros. J’ai immédiatement commencé à rêver. Presque six ans plus tard, ce rêve est toujours vivant » a déclaré l’artiste.

Avec les ingénieurs de Google, Refik Anadol a utilisé le machine learning pour interpréter près de 45 téraoctets de données qui comprenaient des enregistrements audio ainsi que des images historiques archivées, de performances qui avaient eu lieu dans le Philharmonique. Par ailleurs, Refik Anadol a, dans un premier temps, été aidé par Parag K. Metal, chercheur en informatique, qui a développé un outil pour visualiser les 18 000 heures d’enregistrements audio. Le système permettait d’optimiser la recherche en se basant sur 250 attributs dont le timbre, l’amplitude, le tempo etc. Puis, dans un second temps, Refik a reçu l’aide des concepteurs sonores Kerim Karaoglu et Robert Thomas, qui ont sélectionné les souvenirs les plus spécifiques afin d’accompagner la bande sonore qu’ils ont également créée, intitulée « WDCH Dreams ».

La projection de douze minutes de « WDCH Dreams » a débutée en septembre. Pendant huit jours, la ville était illuminée toutes les trente minutes par cette belle innovation. Par ailleurs, outre le fait que cette idée est des plus artistiques, l’intelligence artificielle a également récemment démontré ses talents pour caricaturer des personnes. Mise au point par Microsoft, elle amuse particulièrement les internautes.

Send this to a friend