C’est une très bonne nouvelle. Il y a quelques heures, le Parlement européen a voté pour l’approbation de nouvelles réglementations en matière d’audiovisuel. Elles visent à imposer un quota de contenu “européen” aux services de streaming les plus populaires, notamment à Netflix et Amazon Prime Video. Une initiative forte qui va permettre d’impulser le secteur de l’audiovisuel en Europe.

Comme nous vous le rapportions il y a quelques semaine, le quota retenu est de 30%. C’est la part de films européens qui devront être proposés dans les catalogues de contenu des plateformes de vidéo à la demande. Cette initiative est une aubaine pour le cinéma européen. Le Parlement veut clairement soutenir la diversité culturelle du secteur audiovisuel européen et éviter une suprématie des USA dans ce domaine.

Netflix-europe

Image tirée de la série espagnole “Cable Girls”

Concrètement, Netflix et Amazon vont devoir soutenir le développement de productions européennes. Deux possibilités : soit par des investissements directs, soit par des contributions aux fonds nationaux. Ces aides devront être proportionnelles à leurs recettes réalisées dans le pays en question.

Notons que Netflix approche déjà de ce quota. Désormais le plus dur sera de le maintenir dans le temps. Récemment, Roberto Viola, responsable du contenu et de la technologie à la Commission européenne, a déclaré que “l’Union européenne publierait des informations sur l’état actuel des plateformes de diffusion en continu en ce qui concerne leur contenu européen.” Les premiers chiffres sont attendus ce mois-ci, en octobre.

Netflix ne prend pas ces quotas à la légère et en profite même. La société vient de créer un centre de production en Espagne. Budget consacré : 1 milliard de dollars pour les productions européennes originales Netflix. Ce nouveau règlement doit encore être approuvé par le Conseil des ministres de l’UE. Ensuite, ce sera au tour des États membres d’intégrer ces nouvelles règles dans leur propre législation.