Facebook installe une nouvelle filiale en Chine
Réseaux Sociaux

Facebook installe une nouvelle filiale en Chine

Censuré depuis 2009, le réseau social reste inaccessible en Chine

Facebook part (encore) à la conquête de l’Empire du Milieu. Le géant américain a ouvert une filiale dédiée au développement de réseaux informatiques, à Hangzhou, en Chine. Créée le 18 juillet, la société nommée Lianshu Science & Technology (traduction littérale de « face » et « book » en mandarin), est dotée d’un capital social de 30 millions de dollars.

D’après un document enregistré par le système national d’information sur le crédit aux entreprises, la filiale est entièrement détenue par sa division hongkongaise, Facebook Hong Kong Limited. Interrogé par Bloomberg, un porte-parole de Facebook a indiqué que des centres similaires avaient été ouverts au Brésil, en Inde, en Corée du Sud et en France. En Chine, le hub se concentrera sur des formations et des ateliers qui aideront les développeurs et entrepreneurs à innover et à se développer.

La Chine, dernier pays en termes de liberté sur Internet, a banni Facebook du pays depuis 2009 à l’instar d’autres sites occidentaux, dans le cadre de sa politique de censure des contenus en ligne, autrement baptisée « grande muraille électronique ». Pourtant, avec une population de plus d’un milliard d’habitants, ce marché serait une vraie mine d’or pour le géant des réseaux sociaux. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Mark Zuckerberg tente de conquérir la Chine. Le président de Facebook, qui parle couramment le mandarin, a effectué de nombreuses visites de séduction à Pékin pour y rencontrer les plus hauts responsables chinois, sans succès jusqu’à présent.

Facebook n’est pas la seule entreprise américaine issue du secteur de la tech qui cherche à s’implanter en Chine malgré la censure imposée par le pays. Pour rappel, Google y a récemment ouvert un centre de recherche pour l’intelligence artificielle.

Send this to a friend