Technologie

Un nouveau satellite Facebook pourrait être lancé en 2019

Partir à la conquête de nouveaux utilisateurs

Après les drones solaires, ce serait finalement à un satellite Facebook que la mission de fournir un accès Internet dans des régions éloignées du monde serait confiée. Selon Wired, plusieurs discussions sur le sujet auraient été menées avec la Federal Communications Commission (FCC) aux États-Unis.

Alors que Google s’est orienté vers le déploiement de ses ballons Loon au Kenya, Facebook aurait troqué ses drones fonctionnant à l’énergie solaire contre un projet regroupant des satellites en orbite basse. Mais quel est l’objectif d’une telle démarche ? À vrai dire, l’exploitation de satellites par Facebook permettrait au réseau social de continuer à se développer significativement en s’imposant sur de nouveaux territoires. En effet, alors que le marché est presque assuré dans les pays développés, les acteurs américains issus de la tech ont encore une belle marge de progression en Afrique par exemple, car Internet y est difficile d’accès en dehors des grandes agglomérations.

Si le projet de satellite de Facebook vous évoque vaguement quelque chose, c’est normal, car l’entreprise créée par Mark Zuckerberg n’en est pas à son coup d’essai. En 2016, une première tentative de lancement de satellite Facebook avait été réalisée à l’aide d’une fusée SpaceX. Cette opération, dont le coût avait été estimé à 95 millions de dollars, était destinée à proposer une meilleure connexion à Internet en l’Afrique. Malheureusement, le dispositif avait tout bonnement explosé au lancement…

Interrogé au sujet d’un éventuel projet de satellite, l’un des porte-parole de la firme américaine a déclaré  : « Bien que nous n’ayons rien à partager sur des projets spécifiques pour le moment, nous croyons que la technologie satellitaire sera un catalyseur important de la prochaine génération d’infrastructures à large bande ».

Send this to a friend