Ce jeudi, Alphabet la maison-mère de Google a annoncé que les ballons connectés de l’ancien « Projet Loon », permettant aux habitants d’avoir accès à Internet, seront déployés dès 2019 au Kenya. Grâce à une collaboration avec l’opérateur Telkom Kenya, « les populations rurales et suburbaines » pourront bénéficier d’une connexion 4G. Dans un post Medium, le CEO de Loon, Alastair Westgarth explique : « notre mission est de connecter les gens partout en inventant et en intégrant des technologies audacieuses ».

Il s’agit ainsi du premier déploiement commercial de ces ballons à haute altitude. Ces derniers peuvent d’ailleurs diffuser un signal dans un rayon de 80 km et volent jusqu’à 60 000 pieds au-dessus du niveau de la mer. Avec 45 millions d’habitants, le Kenya espère que cette solution offre une couverture Internet complète à la population. Les ballons seront testés dans le centre du Kenya, une région difficile à desservir à cause des montagnes et des routes inaccessibles.

Pour rappel, ces ballons avaient été déployés fin 2017 à Porto Rico suite à l’ouragan Maria qui avait privé l’île de 95 % des installations au sol consacrées à la téléphonie mobile. Ils avaient ainsi permis à plus de 250 000 personnes de se connecter après la catastrophe.

Cette annonce intervient également quelques jours seulement après que les projets Loon et Wing soient devenus des sociétés indépendantes, ce qui soulignait l’envie de commercialisation de ces produits. Google peut également se satisfaire du fait que Facebook ait abandonné son projet de drone Aquila permettant de connecter le monde à Internet.