Ce genre de titre ne fonctionnait pas avec Twitter jusqu’à l’annonce en février d’une rentabilité de la plateforme sociale. Une première pour Twitter depuis sa création. Cela s’est à nouveau confirmé avec les annonces légales du premier trimestre.

Comme toute société cotée en bourse, les résultats financiers de chaque trimestre doivent être présentés publiquement aux actionnaires. C’est l’occasion pour nous de voir si telle entreprise se porte bien financièrement, tout comme en matière d’utilisateurs. Pour Twitter, c’est l’occasion d’avoir la tête haute et d’afficher au premier trimestre 2018 : un chiffre d’affaires de 665 millions de dollars (+21 % par rapport au premier trimestre de 2017) pour une marge nette de 9 % (soit 61 millions de dollars). Quant au nombre d’utilisateurs, les compteurs sont au beau fixe puisque Twitter a acquis 6 millions d’utilisateurs par rapport au trimestre précédent. Soit un actif de 336 millions d’utilisateurs (69 millions rien qu’aux États-Unis). L’essor en Asie ne serait pas anodins dans ces résultats.

[…] Nous sommes satisfaits de nos progrès ce trimestre, en particulier dans trois domaines clés de nos activités. Notre croissance du chiffre d’affaires s’est accélérée et a généré une rentabilité supérieure aux attentes, notre audience et notre engagement ont continué de croître au fur et à mesure que nous améliorions notre produit et que nous faisions des progrès significatifs dans notre travail continu en matière de sécurité et de qualité de l’information. – Jack Dorsey, CEO et cofondateur de Twitter.

Une bonne nouvelle pour les annonceurs : la baisse du coût par engagement a diminuant de 28 % par rapport à l’année dernière, tandis que les engagements publicitaires ont quant à eux augmenté de 69 %. Des résultats qui risquent d’attirer à nouveau (et des nouveaux) sociétés pour promouvoir leurs contenus, générer du trafic, leads, etc. Rappelons dans les revenus totaux de Twitter, la publicité représente 575 millions de dollars. Le reste provenant majoritairement des licences de données vendues à des entreprises tierces.

Le vent tourne donc en bien pour la plateforme sociale Twitter qui encore il y a quelques années évoquait peut-être son rachat. Ces nouvelles vont d’ailleurs relancer certaines rumeurs. Après 12 ans d’existence, l’oiseau bleu vole enfin de ses propres ailes.

Source.